Ecrits

Tout et n’importe quoi.

L'Art de la Collapsologie - ROUND 2 (avril 2019)

C’est la mort dans l’âme que j’écris ces lignes. Hier soir, il s’est passé quelque chose de grave. Une fois de plus, je me suis rendu détestable aux yeux de ceux qui auraient pu m’aimer…

Lors de la soirée « Micro-Mots » au Celtic Pub, j’ai lu mon texte concernant la collapsologie (lien en commentaire). Dès le départ, j’ai demandé si des collapsogues étaient présents dans la salle, et une femme a levé une main énergique, elle semblait très concernée par le sujet. Au fur et à mesure que je déroulais mon raisonnement, elle était de moins en moins enthousiaste, elle laissait fuser des « Pff, n’importe quoi ! », « Rolala, il a rien compris ! », si bien que j’ai dû lui demander de me laisser finir, et de répondre ensuite si elle en ressentait le besoin. Quand j’ai parlé de « nouveaux nazis version hippie-écolo qui bouffe du quinoa acheté à Leclerc et qui chie dans la sciure en surfant sur Google », j’ai bien senti qu’elle ne partageait pas mon point de vue… Ça ne lui plaisait pas, et elle avait envie de le faire savoir. Hyper motivée, la collapsologue ! Je poursuis mon intervention au micro du Celtic avec des insultes adressées aux complotistes d’internet qui refusent de faire vacciner leur enfants, et là elle part, carrément, elle s’en va, elle quitte le bar, mais pas n’importe comment ! Elle me fait des doigts d’honneur ! Et AVEC LES DEUX MAINS ! Double fuck ! Elle part en crachant des injures à mon encontre, que la décence m’interdit de reproduire ici… Bon… je finis mon texte plein de panache, plutôt fier de voir que je provoque toujours autant d’émotion chez les abrutis, et je regagne ma place… Là, plusieurs personnes viennent me voir pour me parler de ma performance époustouflante, et voilà que quelqu’un me dit : « Je comprends pas ce qu’il lui a pris, ça ne lui ressemble pas, elle qui fait un tel travail à la galerie !
Un autre type me glisse :
–Je la connais, c’est la boss de la galerie, qu’est-ce qui lui arrive ?
Je demande alors :
–Mais c’est qui ?
– Celle qui tient la galerie d’art !L’Omnibus !
Ah ! oui ok, je connais ! L’Omnibus, j’y suis allé deux fois : une fois pour voir l’exposition d’un copain et une autre fois pour vider les bouteilles de vin pendant un « concert » de free-jazz, je m’étais fait surprendre par le pianiste quand je disais, mort de rire, à mon pote qui m’accompagnais que même quand je me branle je ne déforme pas autant mon visage que ce musicien quand il joue, ils s’y croient à mort avec leur « jazz » totalement improvisé. Pas un chorus, pas la moindre petite trace d’un thème quelconque, rien pour rassurer un peu le spectateur qui se sent de plus en plus con, ou de plus en plus intelligent, c’est selon. Je n’ai pas le bagage culturel pour pouvoir apprécier ces “performances”, mais je pense qu’ils devraient quand même essayer de répéter un peu…
Et voilà que la personne qui semble gérer cette galerie s’insurge devant un texte de Quessada, et préfère partir en me couvrant d’insultes et en m’adressant des double fuck comme dans un clip de Kaaris ! Grotesque ! Une personne qui s’applique à donner une vitrine aux artistes et qui n’accepte pas une certaine forme d’art, vous y croyez, vous ? N’a t-elle pas vu que les textes de Quessada forment une œuvre beaucoup plus vivante que celles qu’elle prétend défendre ? Ne comprend-t-elle pas que si les textes de Quessada la font réagir à ce point, c’est parce qu’ils détiennent la puissance que les œuvres qu’elle choisit pour décorer sa petite galerie n’auront jamais ?

Le climax pathétique a été atteint lorsque j’ai évoqué, dans mon texte, Philip K. Dick. À peine ai-je prononcé le nom de l’auteur que notre amie galeriste a crié :
« Peur des chiens !
–Oui, lui répondais-je, que veux-tu dire ? Est-ce un slogan ?
–Peur des chiens ! Peur des chiens ! Ahahah ! Tu parles de cet auteur mais tu connais même pas Peur des chiens! »
C’était un dialogue surréaliste, jamais Philip K.Dick n’a écrit un livre qui s’appelle « Peur des chiens », ni le moindre bouquin dont le titre contient le mot « chien ». C’est bien ce qu’il me semblait, j’ai vérifié en rentrant, j’ai rien trouvé. N’importe quoi. Le niveau de nos échanges baissait à vue d’œil, il fallait que je finisse vite. J’avançais mon argumentaire, ramant avec courage à contre-courant de la pensée dominante, avançant mes idées indiscutables comme on bluffe au poker, essayant dans le brouhaha celtiquiesque de prêter l’oreille aux arguments de mon interlocutrice, quand elle m’a dit ceci:
« Mais toi, tu te crois malin, avec ton truc sur la tête, là ? »
Elle parlais évidemment de mes cheveux ! Mes cheveux de plus de 2 mètres de long, ma crinière incroyable qui traîne par terre lorsque je la détache, magnifique œuvre d’art, beaucoup plus belle que toutes les croûtes que notre galeriste expose dans son trou à rat ! On atteint les sommets de la nullité rhétorique! Elle s’attaque à mon physique ! Les pauvres cheveux de Quessada ! Symbole à la fois de ma déchéance, comme le plus pitoyable de tous les punks à chien, et de ma force comme Samson. Quelle bassesse de s’attaquer à un tel monument ! Et quelle ignorance ! Sait-t-elle par exemple ce qu’est un cilice ? A t-elle seulement conscience de la souffrance physique qu’implique le fait d’assumer sa chevelure tel que Quessada a le courage de le faire ? Je ne parle pas de la souffrance morale, immense et impossible à mesurer, mais bien de la souffrance physique que je m’impose en maltraitant ainsi mon squelette, mes muscles et mes nerfs à cause du poids énorme des années qui m’écrasent physiquement. Je dois souvent faire face à ce genre de réflexe rétrograde, j’y suis habitué et indifférent, mais provenant d’une galeriste de renom… c’est douloureux… surtout pour un artiste… un artiste tel que moi, qui souffre déjà de l’incompréhension… un artiste qui a appelé ses albums « Personne ne m’aime » ou « J’ai raté ma vie »… C’est dire !

Heureusement, cette aventure m’a montré à quel point mon analyse de la collapsologie est dans le vrai, car seuls les membres d’une secte peuvent réagir avec autant d’affect quand on s’en prend à leurs idoles. N’importe qui de raisonné se fiche bien de voir sa théorie préférée critiquée par un pauvre type tel que moi.
Après cette action d’éclat, après ce texte magnifique mis en relief par la réaction hystérique de cette esthète artistique, certains ont essayé de la défendre avec de drôles d’arguments :
« Ouais mais elle est de gauche…
Ah ! et donc ? Je devrais être rassuré ? Ça change quelque chose ? C’est « bien », d’être de gauche ? Tu peux dire n’importe quelle connerie, tant que t’es « de gauche » ?
–Mais tu sais, elle a une âme d’artiste… »
Ah ! Une âme d’artiste qui claque la porte en maugréant quand des idées (exposées avec style, calme et élégance) ne lui plaisent pas et ne vont pas dans son sens ! Avec des insultes et des doigts d’honneur ! Une galeriste ! Qui traite les artistes de cette manière ! Honteux ! Tout le monde devrait savoir ça, avant de pénétrer dans sa boutique ! Voilà comment on traite les artiste avec lesquels on est pas d’accord, à Omnibus ! On leur fait des double fuck et on les couvre d’injures ! On gâche leur œuvre ! Car oui, elle a gâché mon œuvre avec son petit numéro ! Oui, mon texte est une œuvre ! Une œuvre forte, qui a eu le mérite de la faire réagir au-delà de ses espérances ! Elle devrait être contente, elle devrait trouver ça formidable de pouvoir encore être chamboulée par une œuvre d’art ! Ça veut dire qu’elle n’est pas morte ! Elle n’a pas compris ça ? Et vous me dites qu’elle tient une galerie d’art ?
Peut-être que ce qu’elle n’a pas aimé, c’est quand j’ai comparé les collapsologues aux nazis. Elle ne s’y attendait pas, à cette comparaison ? C’était une surprise, pour elle ? Alors ? Ça fait combien de temps qu’elle n’avait pas ressenti de la surprise devant une œuvre d’art ? Ça fait quoi ? Elle y a pensé, à ça ? Non, elle n’en a pas eu le temps, trop aveuglée par l’amour inconditionnel qu’elle semble porter au gourou collapsologue… À trop regarder le médiocre, on passe à coté du meilleur.

Quelle déception. Pour tout vous dire, je comptais aller à Omnibus pour y proposer la série de portrait que je suis en train de préparer. Mon raisonnement était le suivant: vu les daubes qu’ils exposent, je vois pas pourquoi je ne pourrais pas, moi aussi, profiter de leurs locaux pour vendre des tableaux aux bourges, il n’y a pas de raison. J’aurais même fait un concert pour le vernissage, j’aurais pu souffler dans une trompette en tapant du pied sur une cagette et j’aurais appelé ça « free jazz ».
Ben voilà. Là, c’est raté.

L'Art de la Collapsologie - ROUND 1 (mars 2019)

Vous connaissez les « collapsologues » ? Ces scientifiques auto-proclamés qui élaborent des théories sur le soi-disant effondrement qui nous pend au nez ? Vous voyez ? Mais si ! On les voit partout en ce moment, ils font le tour des médias pour annoncer la fin du monde ! J’ai écouté le discours de leur gourou, un type charmant avec une chemise à col mao et un MacBook, il dit qu’ils (lui et les siens) ont besoin de l’art pour sauver la planète. Mais attention ! Pas n’importe lequel ! Il veulent que les artistes racontent une histoire, un nouveau récit, pour que l’humanité puisse se rêver dans un futur verdoyant post-apocalyptique, une fois qu’il ne restera qu’une poignée de survivants (eux). Et il a précisé : surtout pas d’art qui traite de la destruction totale ! Interdit de parler de la fin du monde, la vraie, la belle, la romantique ! Il a peur de miner le moral de ses troupes de survivalistes ! Ils veulent de l’art ok, mais ils feront une sélection, ils veulent seulement de l’art qui leur plaît, celui qui va leur servir à accomplir leur croisade verte. Wahou ! De plus en plus profond dans la connerie ! Les nouveaux nazis version hippie-écolo qui bouffe du quinoa acheté à Leclerc et qui chie dans la sciure en surfant sur Google. C’est vachement intelligent, de trier l’art ! Je dis nazis, mais même les nazis n’étaient pas aussi cons. Vous imaginez Hitler en train d’écarteler Wagner parce qu’il trouve que la mélodie n’est pas assez joyeuse pour envahir la Pologne ? N’importe quoi ! Oh, les corbeaux de malheur, au lieu de faire les guignols sur Facebook avec vos vidéos de merde complètement débiles genre Konbini ou Brut sur l’écologie, réfléchissez deux minutes ! Et allez écouter mon dernier album en date, « La Fin Du Monde », c’est complètement apocalyptique, c’est tellement noir qu’on voit pas à travers, c’est totalement déprimant ! Écoute-le en boucle, endors-toi avec, au lieu de regarder des vidéos pourries sur le retour à la terre alors que tu es le fils de l’Industrie ! Tu comprends rien !
Qu’est-ce qu’ils veulent, alors, comme musique, les collapsologues ? Je sais : il leur faut du Christophe Miossec ! Il n’y a pas mieux dans le genre prophète qui bande mou, pseudo-rockeur-poète-comique vendu au capital. Ou Mickey3D ! avec sa musique de merde moralisatrice et méprisante, genre moi j’ai tout compris et vous êtes tous des cons !
Quand ce type a expliqué l’art qu’il voulait, qu’il validait, il a cité des auteurs qu’il aime bien, des auteurs qui envisagent, selon lui, un futur pour des gens « biens » qui ont survécu à l’effondrement car ils y étaient préparés et qui reconstruisent un futur différent ; et cet abruti a cité entre autres Philip K.Dick. Non mais il est con ou quoi ? Il a jamais lu Philip K.Dick ? Les futurs que cet écrivain de génie a dépeint sont à l’opposé du futur que souhaite ce collapsologue. Il n’a jamais lu « Blade Runner » ? « Brèche dans l’espace », ça le rassure ? Il trouve peut-être que le futur de « Rapport Minoritaire » est rassurant ? « Souvenir à vendre », ça lui parle ? N’importe quoi ! Il n’y a pas plus angoissant que les visions paranoïaques et contagieuses de K.Dick !
Le mec, dans la même interview, disait qu’il fallait se rapprocher de « Pachamama »… Oh putain… Il m’a achevé… Je les connais, ceux qui emploient ce genre de vocabulaire… tellement perdus dans la vie, les pauvres, qu’ils sont obligés d’utiliser des mots d’une culture à laquelle ils ne comprendront jamais rien… On n’a pas assez de mots, dans la langue française ? On est obligés d’aller en prendre ailleurs, d’aller voler des mots à des gens qui sont à l’autre bout du monde et qui n’ont jamais rien demandé à personne ? Racistes ! Esclavagistes ! J’en connais des comme ça, toute la semaine ils bossent dans des entreprises de merde, administration de merde, jobs de merde, multinationales de merde, rouages du capitalisme de merde ! et ils n’ont pas honte de te faire la morale le week-end en sarouels en venant te faire chier avec leurs histoires de gogols ! Pour eux ils sont maudits, l’industrie les étouffe, le monde moderne est un enfer, ils veulent un retour à la nature. Bande de cons ! La nature elle vous encule tous ! Ils sont tous en bonne santé mentale et physique car ils ont grandi avec de la bonne nourriture industrielle, des bons médicaments industriels, une bonne éducation industrielle et maintenant qu’ils sont comblés, eh ben non, ça leur va pas, ils veulent un retour à la nature, à la simplicité, ils veulent sûrement être couverts de poux, boire de l’eau croupie, manger des cailloux et crever à 25 ans en chantant une ode à leur « Pachamama ». Merde ! Ils détestent tellement leur vie, ils se détestent tellement qu’ils s’imaginent qu’ils seront plus heureux en vivant comme au Moyen-âge. Ils le souhaitent tellement, cet effondrement, que ces débiles mentaux seraient bien capables de le provoquer ! Regardez tous ces gens qui ne veulent plus faire vacciner leurs gosses. Complètement débiles ! Ils vont nous ramener les épidémies, ces blaireaux ! D’un coup ils se transforment tous en biologistes, ils s’imaginent qu’ils y comprennent quelque chose parce qu’ils ont vu des vidéos sur YouTube où des dégénérés leur font peur en racontant n’importe quoi juste pour faire du buzz. Pareil pour le climat ou l’énergétique, n’importe lequel de ces gogols se transforme en spécialiste en tout et prend plaisir à ressortir toujours les mêmes mots, les mêmes références, les mêmes théories qu’ils ont entendu sur internet. Ils sont tous pareil, avec le même discours et les mêmes éléments de langage. Fringués pareil. Même à l’œil nu, sans le son, on peut les reconnaître. Genre parisien écoresponsable de mes couilles. Ils se disent « natures » mais ils sont pires que l’armée.
…Bon je sais pas pourquoi je m’énerve… peut-être parce que dans le fond j’avais espoir que ces illuminés achètent mon disque sur l’apocalypse ? Ben quoi ? Leur gourou a vendu des dizaines de milliers de chacun de ses livres, il prône un retour à une vie austère mais il passe son temps dans les médias, télés, radios, Facebook, je me suis dit que peut-être son public de hippies consuméristes allait acheter mon CD ? Je sais pas. Moi je dis vive l’Industrie, vive la Technologie ! Merci le progrès ! VIVE LE NUCLÉAIRE ! Et si la vie vous est détestable à ce point, alors organisez un suicide collectif, vous laisserez plus de ressources à ceux qui n’ont pas envie de retourner, comme vous, à l’âge de pierre.

 

L'affaire Roumanoff (mars 2019)

   Ce matin, je reçois une lettre de la CAF. Je mets de l’eau à bouillir pour me faire un café et je regarde l’enveloppe fermée sur la table. Comme toujours, la peur m’empêche de l’ouvrir. Qu’est-ce que je vais y trouver? Un mot pour me dire que mes allocations sont suspendues? Qu’ils annulent tous mes droits parce que j’ai oublié de faire la dernière actualisation? Que je vais me retrouver encore un peu plus dans la merde? J’allume machinalement la radio et tombe sur Anne Roumanoff. C’est une émission sur Europe 1 où elle fait des blagues, des chroniques, des canulars téléphoniques, entourée de plusieurs comiques. C’est l’émission radio la plus nulle que j’ai jamais entendue. Même Cyril Hanouna était moins mauvais quand il a eu son créneau avorté sur les ondes d’Europe 1, c’est dire… Anne Roumanoff a un humour d’un autre siècle, d’un autre monde, d’une autre dimension. Je ne comprends pas qui peut encore rire à ses insupportables tentatives d’humour mesquin. Elle n’est pas drôle, je ne sais pas si elle l’a jamais été un jour. Je me rappelle d’elle lorsque j’étais enfant, sa laideur inquiétante me faisait froid dans le dos. Aujourd’hui, elle semble avoir compris que son physique disgracieux est plus fait pour la radio que la TV. C’est déjà un progrès. Je me souviens d’elle toujours vêtue de rouge ; je croyais qu’elle souriait tout le temps, comme pour s’excuser de son visage ingrat, je n’avais pas encore compris que ce rictus faisait partie intégrante de son faciès grimaçant. Dans son émission, elle reçoit un représentant des gilets jaunes et je suis frappé par le mépris avec lequel elle s’adresse à lui. Un mélange de haine et de crainte. C’est étrange, je ne connais rien d’elle mais j’ai l’impression qu’elle croit que les gilets jaunes ne sont là que pour la dépouiller de tous ses biens, je suis sûr qu’elle en fait des cauchemars la nuit, elle rêve que des hordes de gilets jaunes rentrent chez elle en grognant, transpirant, éructant, pour lui voler tout ce qu’elle a et la violer sauvagement à la chaine. Mais non, Anne! Ne sois pas si inquiète! De quoi a-t-elle peur? Est-elle à la tête d’un empire menacé de s’effondrer sous les coups des révolutionnaires? On dirait qu’elle déteste le peuple, Anne. Elle s’adresse à tous ses invités de prestige avec une forme de respect, d’admiration et de connivence mélangés, mais quand il s’agit des gilets jaunes elle devient sèche, cassante, mauvaise, c’est incroyable! Sa voix change, j’imagine son visage hideux se transformer, son éternelle expression de ravie permanente s’effacer et faire place à son vrai visage, celui de la mort, celui de la haine, oui je l’ai reconnue, c’est elle, c’est lui, c’est Satan! Voilà pourquoi elle est toujours habillée en rouge! C’est tellement évident que personne ne le voit : Anne Roumanoff est le diable en personne! C’est pour ça qu’elle a encore du boulot malgré sa nullité absolue, c’est parce qu’elle est le diable, et le diable a bien sûr le pouvoir d’ensorceler tout le monde. Anne Roumanoff le Léviathan. L’ange déchu en direct sur Europe 1! Le dragon de l’Apocalypse! C’est connu: le diable est persuadé d’avoir les meilleures punchlines mais il n’a aucun humour. C’est un forceur.
   Jusqu’à maintenant, je pensais que le malin s’était incarné en la personne de Gad Elmaleh. Jeune adulte, je ne comprenais pas pourquoi les gens riaient devant ses DVD. Je me souviens d’une soirée où on devait être une vingtaine de jeunes devant la télé à regarder une cassette VHS de l’un de ses premiers spectacles et tout le monde était écroulé de rire, certains connaissaient même toutes les répliques par cœur et les récitaient en même temps que l’humoriste, comme si ils participaient tous à une sorte de grande messe. Je ne riais pas, je trouvais ça naze, j’étais mal à l’aise, je me disais que j’étais vraiment un pauvre type sans humour, complètement nul, tout le monde se marre sauf toi, Pierre, t’es vraiment un rabat-joie! Merde! Je me détestais, indirectement à cause du manque de talent de Gad Elmaleh… Pourtant, des années plus tard à Toulouse, on m’a montré un autre de ses spectacles et j’étais vraiment mort de rire du début à la fin. Avec du recul, je pense que je devais forcément avoir fumé trop d’herbe, comme tous les jours à cette période de ma vie ; c’était le seul moyen que j’avais alors trouvé pour rigoler un peu devant ce genre de truc, pour rigoler un peu tout court d’ailleurs, me sentant tristement exclu de mes congénères étudiants car je n’arrivais pas à goûter les subtilités de leurs idoles, les Gad, les Brad, les Pierre Carles, les Zebda, les Monthy Python ou les Antoine de Caunes. Chacun son truc. Récemment, Gad Elmaleh s’est fait griller par un type anonyme sur internet, Copy Comic, qui a fait plusieurs vidéos prouvant que Gad n’est rien d’autre qu’un immonde plagiaire. Je n’avais jamais vu un truc pareil. Évidemment, on s’inspire tous les uns des autres et on retrouve des similitudes dans les œuvres d’artistes ayant des sensibilités proches, mais là on n’est pas dans ce cas de figure, on est dans le cas du plagiaire sans foi ni loi, sans amour-propre, sans loyauté, qui pille intégralement les œuvres de ceux qu’il admire. La honte totale. Merci internet, grillé Gad Elmaleh, j’espère que plus personne n’ira le voir et que sa carrière se cassera la gueule, bien fait pour toi mon vieux, ça t’apprendra à faire n’importe quoi, à voir les choses en grand et à épouser une princesse! Gad, le retour à la réalité va être sévère, elle va se barrer, elle s’en fout que tu sois un copieur sans morale mais si tu ne vends plus de DVD et que les banques ne t’appellent plus pour illuminer leurs pubs TV de ton génie cinématographique, ça va pas le faire. Exit le comique. Il faut voir la vidéo de ce Copy Comic à tout prix, et lui envoyer un message de remerciement pour son travail. Le public trompé par Gad depuis tant d’années a le droit de savoir. Et après, il faut absolument regarder la réponse en vidéo de Gad Elmaleh : il s’est filmé grimé en Chouchou, l’un de ses personnages, en expliquant que c’est pas grave et que c’est marrant ou je sais pas quoi. Pathétique au maximum. Rien que d’y repenser, je ressens de la gêne.
   Bref, je me trompais, le diable n’a pas pris possession du corps de Gad mais de celui d’Anne Roumanoff. À présent j’en suis sûr. Il faut que la rédaction d’Europe 1 appelle d’urgence un exorciste. Il faut lui bourrer le cul de gousses d’ail trempées dans l’eau bénite. Anne! D’où viens-tu pour parler avec cet accent bourgeois IXXème siècle et cette condescendance terrible envers les gens qui osent l’ouvrir parce qu’ils crèvent de faim? Je ne sais pas, et je ne veux pas le savoir, je vais pas me faire chier à regarder ta bio sur Wikipédia, dans le fond je m’en fous, tes parents ne sont responsables de rien puisque c’est le diable qui s’est emparé de toi ; est-ce que ça fait longtemps que tu es possédée? Était-ce pendant l’enfance que Lucifer s’est accaparé ton âme? Méphisto t’est-il apparu au dessus du berceau? Je pense qu’elle doit être ensorcelée depuis longtemps, vu l’état avancé de la déformation de son visage. J’écoute la radio et Anne Roumanoff continue de s’adresser au pauvre gilet jaune avec un mépris incroyable, sans limite, appuyée par les ricanement approbateurs de ses amis comiques présents sur le plateau. Tous des collabos. Vendus à l’ennemi. Ils sont encore pire que la pauvre Anne, possédée depuis son plus jeune âge par un esprit maléfique. Eux sont sains d’esprit, ils savent bien que Anne a un humour complètement anachronique, au moins deux ou trois siècles de retard, ils savent bien que cette émission mériterait la palme de l’émission radio la plus nulle de tous les temps, mais ils rigolent quand même, ils font mine de s’éclater, wahou c’est trop marrant la vie avec Anne! Anne, je t’adore, regarde-moi, regarde comment je ris à tes blagues, ah ah ah ah ah! Regarde-moi, Anne, je suis tout rouge, je vais faire un AVC tellement je rigole! Ces gens-là sont pire que les nazis. Ils participent au génocide du trait d’esprit. L’annihilation de l’humour. Ils font ça juste pour un salaire et pour avoir la possibilité de monter les échelons d’Europe 1, peut-être qu’un jour ils auront, eux aussi, leur propre émission? Si Anne Roumanoff leur sortait en direct des contrats proposant la réussite immédiate dans le monde de l’humour parisien en échange de la damnation éternelle de leurs âmes, ils signeraient sans hésiter avec leur sang.
Après avoir bu mon café, je me dis que les gilets jaunes devraient faire d’Anne Roumanoff un emblème. L’emblème de l’ennemi. Le symbole du pouvoir à renverser. Je sais pas si elle est riche ou pas, bourgeoise ou pas, j’ai toujours pas envie d’aller chercher sur Wikipedia, c’est pas intéressant, ce qui compte c’est le symbole. Elle ferait un très beau symbole. Mieux: c’est le gouvernement lui-même qui devrait la prendre pour égérie. Son visage hideux ferait sensation sur un drapeau ou sur un écusson. Regardez-la, toujours en rouge, comme les foulards rouges, tiens! Comme s’il nous fallait encore des preuves! Tout est là sous nos yeux. Le dragon prophétisé par saint Jean, crachant ses flemmes de la haine du peuple dans les micros bleus d’Europe 1. Le grand serpent! Nous vivons une guerre, il nous faut des symboles forts. L’œil crevé de Jérôme Rodrigues : symbole fort. Le boxeur déchainé, Christophe Dettinger,face aux CRS qui reculent : symbole fort. Benalla en short au Maroc en février 2019: symbole fort. Finkielkraut avec son sourire de grand-père gâteau en train de se faire insulter par des gilets jaunes aux allures de hooligans extasiés: symbole fort. La tête de Roumanoff sur un drapeau qui flotte au-dessus de l’Elysée: méga symbole. Y’a un truc à faire. Roumanoff, on voit jamais ses yeux, sa laideur fait plisser son visage et on dirait qu’elle les garde constamment fermés, comme si la police lui avait tiré dans chaque orbite avec un LBD. C’est encore un symbole et une raison de plus pour le gouvernement d’en faire la nouvelle Jeanne d’Arc: ok les gilets jaunes, vous souffrez et vous vous plaignez parce que vous avez perdu un œil, mais regardez le gouvernement, il souffre encore plus que vous, il prend pour blason la tronche d’Anne Roumanoff! Voyez la gueule qu’elle a! Alors arrêtez de vous plaindre parce qu’il vous manque juste un œil!
   Franchement ça aurait de la gueule, imaginez: une horde de gilets jaunes déchainés, venus chercher le président en personne, en train de forcer l’entrée de l’Élysée dans une lutte sans merci, brandissant des drapeaux avec un œil, l’œil martyr de Rodrigues, l’œil symbole de la révolution; et tout en haut du palais de l’Élysée flotte un drapeau énorme, un drapeau rouge avec la tête froissée d’Anne Roumanoff en train de faire son rictus démoniaque. On dirait le tableau d’une grande bataille mythique, la guerre de Troie, le combat du Nord dans le Seigneur des Anneaux, la prise de la Bastille du futur, le Verdun 2019, le remake des 300 version lutte des classes, le Diên Biên Phu nouvelle génération.
À bout de forces, épuisé par la guerre psychologique que me livre Anne Roumanoff et ses armées de chroniqueurs des enfers, j’ouvre la lettre de la CAF. Après un nouveau calcul de mes droits, il apparait qu’ils me doivent 35€. Hallelujah!
 

L'affaire du siècle - YouTube money (mars 2019)

   J’allume Facebook et mon fil d’actualité me propose une vidéo partagée par plusieurs dizaines de personnes de ma liste de contact. Elle a pour titre « L’Affaire Du Siècle », elle rassemble des célébrités qui font de courtes interventions pour expliquer que quatre associations attaquent l’état français en justice parce que, selon eux, le gouvernement ne prends pas assez de mesures concrètes pour lutter contre le dérèglement climatique. Sont présents les youtubeurs Carlito et Mac Fly, Juliette Binoche, Elie Semoun, Fanny Agostini, l’astrophysicien alarmiste avec sa coiffure d’homme des cavernes, Guillaume Meurice, Marion Cotillard, deux membres du groupe Shaka Ponk et plein de gens que je ne connais pas. Ils expliquent qu’ils ont décidé d’agir face à l’urgence climatique, qu’ils ont pris les choses en main et engagé des démarches. Ils me demandent à la fin de signer une pétition.

   Cette vidéo me plonge dans une angoisse sans fin. La plupart de ces gens, du moins ceux que je reconnais, sont des acteurs, musiciens, stars de télé, radio ou internet ; tous ont été choisis grâce à leur popularité qui leur confère une très large audience. Certains sont carrément des idoles auprès des jeunes, ils génèrent des centaines de millions de vues sur le web comme Carlito et Mac Fly, ils sont appelés influenceurs tant la fascination qu’ils exercent sur leur public est grande. La simple existence de ces stars est une catastrophe pour la planète. Chacun de ces personnages mobilise une quantité d’énergie phénoménale : internet consomme de l’électricité dans des quantités astronomiques, l’industrie du cinéma est une machine à broyer des milliards de dollars où les acteurs se déplacent en jets privés pour demander aux pauvres de faire des dons aux associations de protection de l’environnement, la TV et la radio appartiennent à des groupes privés qui dépensent des millions et gaspillent des quantités colossales d’énergie afin de pouvoir maîtriser l’information comme ils le souhaitent. Non seulement tous les intervenants de cette vidéo appartiennent au système capitaliste ultra-libéral qui a signé notre arrêt de mort, mais ils en sont en plus les rouages, ils sont les modèles que le grand capital nous expose afin que l’on ait quelqu’un à qui s’identifier, quelqu’un de pas trop consistant, flexible et malléable à souhait, et suffisamment attiré par le fric pour accepter de nous pousser, de façon sournoise, à consommer tout un tas de saloperies. En tant qu’ influenceurs, chacune de leurs apparitions publiques est accompagnée d’un placement de produit : un tee-shirt fabriqué en Chine par des gosses, une marque de cosmétique qui ne respecte pas les lois environnementales, un téléphone portable d’une marque qui importe des matières premières extraites par des enfants dans des conditions inacceptables, une cigarette fumée de façon sensuelle par la sublime Marion Cotillard sur le grand écran, un concert ou un one-man show dans une salle de spectacle détenue par un des magnats du pétrole qui finance directement l’État Islamique.
   Elie Semoun… j’en reviens pas… le pauvre ne fait plus que des bides, ses salles sont vides, ses rôles au cinéma sont pathétiques, ses disques sont consternants, et tout ce qu’il a trouvé pour revenir sur le devant de la scène c’est une vidéo Facebook où des stars de seconde zone se présentent en sauveurs de la planète. Juliette Binoche a l’air d’y croire à fond, elle est super motivée, elle croit qu’elle va tout arranger en faisant fonctionner le système judiciaire ; il faudrait lui dire, à Juliette, que même si elle oblige la France à réduire de 50% ses émissions de gaz à effet de serre, ça ne suffirait pas à compenser sa propre existence sur la planète. Si tout le monde avait le train de vie de Juliette Binoche, la Terre aurait explosé depuis longtemps. Si on vivait tous comme Marion Cotillard, il faudrait une centrale nucléaire par habitant. Shaka Ponk, je crois que je ne connais pas leur musique mais je les connais quand même dans leur rôle de bons clients de la machine médiatique, il sont habitués à toucher le fond depuis qu’ils ont été décorés par l’ancienne ministre de la culture Aurélie Fillippéti de la médaille de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. À présent, toutes ces célébrités font une vidéo, guillerette et alarmante à la fois, pour dire que l’état est responsable du dérèglement climatique. Pas un seul instant ils n’auraient l’idée de parler de leur train de vie, de redistribution des richesses ou de changements de modes de consommation. Jamais ils ne nous dirons de ne plus rien consommer de superflu, ce qui est pourtant la meilleure et la plus évidente des solutions ; mais ils ne le diront pas, car cela impliquerait que l’on n’achète plus leurs produits, on irait plus les applaudir dans des spectacles démesurés à 80 euros la place, on irait plus voir leurs films à très gros budget. Terminé internet qui dévore des quantités hallucinantes d’énergie sous toutes ses formes pour ne produire au final presque que de la merde. Fini pour eux l’argent de la pub, fini l’argent tout court, fini les influenceurs car plus personne n’aura envie de se sentir influencé. Jamais ils ne parleront de décroissance, par exemple. Ils préfèrent dire que c’est la faute de Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron. Ils ont l’air persuadés que si l’on réduit un peu les émissions de gaz en France ça va changer quelque chose, comme si ils faisaient semblant de ne pas savoir que la France n’est qu’une crotte de nez sur la carte du monde et que sa pollution ne représente quasiment rien comparée à celles de la Chine. Ou comme si ils croyaient que les asiatiques allaient être émus par cette action en justice et ralentir leurs productions en condamnant leur économie juste pour sauver la planète et faire plaisir à Marion Cotillard.
   Je l’imagine, à Marion Cotillard, enfant de la balle, en train de sniffer de la coke avec son pote Benoît Magimel, je les imagine en train de parler écologie, penchés devant un petit miroir rempli de traits de cocaïne, comme tous les artistes du show-business.Une cocaïne à l’empreinte carbone désastreuse. Préparée dans la jungle colombienne en brûlant des solvants et des feuilles de coca de cultures issues de la déforestation, cette poudre a dû traverser la moitié du globe en avion dans le cul d’un esclave bolivien avant d’être coupée et recoupée en France avec des médicaments bon-marché. Est-ce que Marion Cotillard se demande parfois si sa coke est bio et issue du commerce équitable? Que dois-je penser quand je vois que c’est en elle et en ses pairs que les français jettent leurs derniers espoirs de sauver la planète?
 

Quessada, ce féministe (janvier 2019)

Début des années 2000. J’habite à Toulouse avec ma copine de l’époque. Je fais des études et bosse à mi-temps dans une boutique France Télécom, elle enchaîne les périodes de chômage et les petits boulots. Un soir, je suis en train de fumer de l’herbe en jouant à GTA sur la Playstation quand elle rentre et me dit:
« J’étais inquiète car j’avais du retard, j’ai fait un test et voilà: je suis enceinte! »
Je suis abasourdi.
« Enceinte? comment ça? tu peux pas faire un peu gaffe à ton calendrier hormonal? Tu te protèges pas? »
Là elle m’engueule, elle dit qu’elle voit pas pourquoi ça serait plus de sa faute que de la mienne, que c’est quand même à cause de moi qu’elle est en cloque. Je lui dit qu’elle a raison, même si je pense le contraire. C’est son ventre merde c’est quand même pas le mien, chacun son problème. Je calme le jeu, je lui dit qu’il faut prendre rendez-vous pour un avortement et qu’il faut pas traîner.
« Et pourquoi je me ferais avorter? Qu’est-ce qui te dit que j’ai pas envie de garder cet enfant? C’est mon corps merde! »
Oui c’est ton corps, c’est bien pour ça que c’est ton problème et que la seule envie que j’ai c’est de me barrer et te laisser te démerder toute seule avec tes histoires. Elle m’entends pas, vu que j’ai parlé dans ma tête et qu’elle est partie en claquant la porte.
Les jours qui ont suivis, j’ai tout essayé: la pitié avec les larmes et les sanglots, jurant que je suis trop jeune pour être père. La menace avec des épées dans la voix et les promesses de la laisser tomber comme une merde. Le chantage en lui disant que si elle le garde je balance à ses parents qu’elle leur vole du fric pour acheter de la beuh. Rien ne marche. Elle fait mine d’être décidée à garder cet enfant. Est-ce qu’elle le veut vraiment ou est-ce que c’est juste pour me faire chier? De mon coté je suis triste. Je me sens bien avec cette fille mais je sais que je ne passerai pas ma vie avec elle. D’ailleurs je comptais la larguer bientôt, ça fait un mois que je la trompe avec ma collègue de travail, je reste avec elle juste parce que l’appart’ est à son nom, et voilà qu’elle me dit qu’elle veut qu’on fasse un chiard. C’est n’importe quoi. Dans ma tête je veux bien être père mais pas avant d’avoir accompli mes rêves, je veux faire le tour du monde, composer un tube planétaire, devenir une star, visiter les bordels légendaires de Pataya et goûter la meilleure cocaïne des cartels colombiens. Je passe maintenant mes journée à me demander comment trouver une solution à ce merdier. J’ai envie de l’empoisonner, il faut que je lui fasse bouffer un truc suffisamment fort pour tuer le gosse mais pas la mère. Je pense à acheter un gramme d’héroïne et le faire cuire dans la soupe, avec les épices et le poivre ça pourrait peut-être passer inaperçu. Ou alors je lui fous un gros coup de pied dans le ventre en faisant semblant de glisser? Chaque fois qu’elle sort de l’appart’ j’ai envie de la pousser dans l’escalier. Elle est devenue mon cauchemar, ma prison, mon avenir bouché, elle qui était jadis un rayon de soleil dans ma vie s’est transformée en une mégère affreuse chez qui tout me repousse . Mon instinct naturel me recommande de la tuer et d’arracher le fœtus de son ventre avec mes dents.
Puis un jour elle arrive et me dit:
« Je reviens de chez le gynéco, l’avortement est programmé dans dix jours, tu me dégoûtes tellement qu’il est hors de question de faire un enfant avec toi. »
Je ne dis rien mais dans ma tête je crie victoire en faisant des roulades. Je pense à la vie qui me tend à nouveau ses bras, je pense à la musique, aux putes et à la coke.
Mais petit à petit une idée germe dans mon esprit. J’en fais des cauchemars la nuit. J’y pense tout le temps. C’est une petite voix dans ma tête qui me dit “Cette salope a tué ton fils. la chair de ta chair”. C’est incroyable car c’est ce que je voulais, j’avais peur et je ne voulais pas avoir de responsabilités, je ne voulait pas endosser le rôle grossier du mâle reproducteur. Alors pourquoi cette voix? A présent je l’entends continuellement: “Cette sorcière a tué l’enfant. C’est une harpie, elle mérite de crever”. Putain ça craint, à présent j’en suis sûr: elle aurait du insister! Elle aurait du s’enfuir devant mon incompréhension, elle aurait du aller mettre bas à l’étranger! Elle a su recueillir et faire fleurir mon sperme conquérant, mon sperme plein de vie, il fallait le garder, il fallait qu’elle fasse éclore le fruit de ce jus de couilles fertile qui ne demande qu’à perpétuer cette race humaine maudite! La nature pleure, la Terre saigne, la planète agonise. Les corps humains le savent, ils le sentent, ils se disent que la race doit s’éteindre d’elle-même pour ne pas avoir à vivre l’inévitable, donc les organismes fabriquent de moins en moins de sperme, ils ne produisent plus qu’un sperme malade, défectueux, stérile, comme un message d’autodestruction où l’homme se rend enfin compte qu’il est un parasite dévastateur incompatible avec la paix. Et moi, chevalier de l’espérance qui s’ignore, je porte en moi un sperme invincible, un sperme comparable au sperme plein de vigueur de nos ancêtres, oui, car nos ancêtres étaient pleins de vie, leurs couilles étaient gorgées d’un authentique sperme de la campagne 100% bio. Elle aurait du garder ce sperme en elle! Fallait pas m’écouter! Mon sperme est bien plus intéressant que moi car il renferme tous les mystères de l’humanité, il renferme le secret de la vie, la justice divine de la sélection naturelle et la désolation de la mort pour les millions de spermatozoïdes non choisis par l’ovule femelle ou tout simplement évacués dans une feuille de sopalin. Elle n’aurait pas du m’écouter, je la hais, je la quitte, de toute façon je sentais qu’elle allait bientôt me larguer donc je la devance! A moi la victoire, et l’honneur est sauf! De toute façon je n’aurais jamais pu rester avec elle: comment rester avec un monstre qui tue les enfants que je lui donne avec mon sceptre d’amour?
Voici ma conclusion : je plains terriblement les femmes car elles n’ont pas d’autre choix que de composer avec des ordures de mon espèce. Heureusement que c’est elles qui portent le fruit de la vie; si c’était les hommes qui portaient les enfants dans leur ventre la race humaine serait probablement éteinte depuis longtemps. Beaucoup d’hommes auraient préféré s’ouvrir le ventre et s’arracher les entrailles à mains nues plutôt que d’accepter la douleur d’endosser une responsabilité aussi lourde que la survie de l’espèce.
Mesdames, Quessada vous dit bravo, et merci.

Lettre ouverte à Christophe Miossec

 

Monsieur Miossec,

J’ai découvert il y a peu, via la radio, votre chanson « Nous Sommes », single phare de votre nouvel album « Les Rescapés » sorti en même temps que mon disque nommé “La Fin Du Monde”. Touchés par des émotions similaires, nous avons tous deux choisi de nous exprimer sur un sujet d’actualité qui est la destruction de la planète et la disparition de la race humaine. Interpellé à l’écoute de votre chanson, je suis allé sur Deezer découvrir votre opus et je dois vous dire que j’ai été déçu de voir que l’apocalypse ne tient qu’une petite place au milieu des 11 titres que comporte ce LP. Ainsi plusieurs questions se sont imposées à moi: comment laisser une place si restreinte à un sujet si vaste dans un projet dont la communication est axée principalement sur cette problématique en question? Comment sensibiliser les jeunes générations à l’enfer insoutenable qui les attend avec des sonorités “rock” surannées et des musiques jouées par des musiciens en chair et en os? Je pense qu’il est malvenu d’évoquer le futur à l’aide d’une musique qui appartient au passé. Votre disque est un bon disque, j’en conviens, votre professionnalisme et votre soucis de la qualité vous préserveront toujours, je pense, de verser dans la médiocrité. Pour autant, je pense qu’une description musicale réaliste du cataclysme annoncé ne peut se faire que grâce à l’alliance de l’homme et de la machine. Les robots, avec qui nous apprenons déjà à vivre depuis plusieurs années grâce à la vitesse vertigineuse du progrès technologique, seront nos alliés et nos ennemis de demain; il me parait naturel de les intégrer dès à présent à notre quotidien, à notre musique; je me permets aussi d’attirer votre attention sur le fait qu’une boîte à rythme est beaucoup plus fiable qu’un batteur: elle ne se trompe jamais, elle ne varie jamais de tempo au sein d’une chanson et elle ne se saoule pas avant de monter sur scène. Autre question: comment chanter aujourd’hui les malheurs de demain sans vocoder? C’est un non-sens pour moi. Le soi-disant charme des fausse notes et des voix “burinés par les cahots de la vie” n’est qu’un vestige de plus du rock’n’roll, musique pertinente dans l’enthousiasme de l’après-guerre mais désuète et anachronique depuis que nous savons que l’on est en train de vivre les dernières années de l’humanité. Je me permets d’ajouter que vos tentatives de modernisation des sonorités se limitant à l’utilisation d’un synthétiseur des années 2000 ne font que renforcer ce sentiment de malaise.

Si cette affaire me concerne, c’est parce que une fois de plus vous avez droit à une presse dithyrambique (et méritée), les médias unanimes saluent déjà votre sensibilité et votre écriture à fleur de peau. Aucun ne semble souligner le fait qu’un décalage s’installe entre l’urgence de la situation écologique dénoncée dès la première chanson et des titres plutôt pop qui finissent par traiter des mêmes banalités que d’habitude. La résultante de tout ça sera beaucoup d’albums vendus, beaucoup de passages radio et télé donc beaucoup de sacem, de l’argent pour vous, de l’argent pour les médias, distributeurs, majors etc, de l’argent encore pour les agents, les managers, les communicants, publicitaires, attachés de presse, que sais-je encore. La réalité est qu’en dénonçant la folie des hommes vous ne faites que précipiter un peu plus notre chute vers la fin des temps, en nourrissant et en vous nourrissant d’un système capitaliste incontrôlable qui est en train de tout engloutir. Vous êtes à l’opposé de l’artisan ou du paysan local qui produit directement pour le consommateur. Votre circuit de production n’est pas celui du producteur qui vend ses légumes au marché de la ville, car votre circuit de production passe par Sony, Universal, Colombia, Laurent Ruquier, Télérama, Fnac, Nagui, Deezer, Europe1, les Inrocks, Amazon, etc. Si je me trompe, c’est pas de beaucoup. Peut-être même serez-vous invité pour chanter sur un écran géant dans ces festivals d’été démesurés qui accueillent des dizaines de milliers de personnes, ces festivals qui n’ont plus rien d’humains et qui sont devenus des machines à broyer de l’argent, détenus par des privés aux moyens illimités qui détruisent toutes les initiatives à échelle humaine que les acteurs locaux et les associations avaient mis des années à construire. Il ne manquera plus qu’un live de votre chanson “Nous Sommes” sur le plateau de Canal+, filiale de Vivendi, pour que le cynisme soit à son comble.

Monsieur Miossec, soyez assuré du respect que j’ai à votre égard et de l’admiration que je porte à votre œuvre et votre carrière. Je vous demande simplement, maintenant que j’ai pu détailler ma vision de votre travail, de considérer un instant ma position. Je n’ai aucun revenu, je n’achète rien, je fais des albums gratuits, j’imprime moi-même les pochettes de mes disques que je découpe aux ciseaux, je grave mes cds à la maison, j’en fais 30 et j’en envoie 20 aux radios (locales bien sûr). Je suis tel une AMAP; est-ce par choix, par conviction ou par la force des choses? Peu importe. Mon dernier album s’appelle “La Fin Du Monde”. Il est glacial, apocalyptique, effrayant, et AUCUN musicien n’a participé aux enregistrement, tous les sons viennent de machines, d’ordinateurs, d’algorithmes et de programmes obscurs. Il n’y a dessus AUCUNE trace de ces reliques que vous appelez “guitares” et qui appartiennent déjà à l’ancien monde. Mon album parle EXCLUSIVEMENT de la fin du monde, il détaille avec précision les affres qu’il nous faudra prochainement endurer. Oui monsieur Miossec, je suis allé au bout de ma démarche, j’ai exploré à fond les méandres obscurs de l’inconscient collectif sans me soucier des évidentes répercussions psychologiques dont je souffre à présent. J’ai fait ça pour l’art, pour la musique, pour nous. J’ai mis ce fruit de mes entrailles et de mon travail en téléchargement gratuit, et en vente à prix libre. Une semaine après sa sortie, j’en avais déjà vendu deux. Ou trois. Considérez bien, monsieur Miossec, à quel point je me situe dans une démarche citoyenne de décroissance.

J’en viens enfin à la raison de cette lettre: maintenant que vous avez saisi, je le pense, l’absurdité de cette situation, je vous demanderai simplement une chose, afin de tenter de rétablir un équilibre cosmique nécessaire au vivre-ensemble: partagez mon album sur vos réseaux. Avec un petit mot pour dire que vous êtes autant conquis par ma musique du futur que par ma démarche de citoyen engagé et concerné. Mettez votre large popularité au service de l’art brut, l’art qui n’a jamais vu Nagui ni France Inter; l’art de la campagne. L’art étranger à toute forme de publicité indécente. L’art qui n’a aucun impact sur l’environnement et qui ne se corrompt avec aucune personnalité du show-business. C’est le même art que vous pratiquez vous aussi, je le sais, celui qui flotte dans l’atmosphère de votre bureau quand, guitare et stylo à la main, vous venez de mettre le point final à une nouvelle merveille de mélodie poétique, juste avant que la beauté éphémère de cette œuvre ne soit altérée par la froideur des dizaine de milliers d’euros libérés pour la promotion par des décideurs dénués de tout sens de l’harmonie.

J’aimerais ainsi, grâce à vous, vendre quelques albums de plus pour pouvoir m’acheter un masque à gaz qui m’aidera à affronter la fin du monde avec plus de sérénité.

Cordialement,
Pierre Quessada

Naufragé

 

Elle abrite en son sein les contours des étoiles
Elle en a la couleur je le vois sur sa peau
Mon regard dans le sien les secrets se dévoilent
Sous le toit de son coeur je m’invente un drapeau

Dans son oeil j’ai gagné les sommets du Népal
Gravi l’Annapurna en suivant les troupeaux
Son iris m’a baigné dans les eaux du Bengale
Et le chant des mantras m’a offert le repos

Sa pupille éclatante aux noirceurs de l’opale
Ressemble à l’Australie océan de plateaux
Ses paupières en battant sont le chant des chorales
Que les gongs de Bali cadençaient au marteau

Son regard est perçant comme le vent de l’Oural
Aux couleurs de Volga parsemée de cristaux
Moi qui cherchait mon sens comme on cherche le Graal
J’ai trouvé dans ses bras le trésor qu’il me faut

Et moi qui me sens si souvent tristement naufragé
Elle m’a rescapé sans bouger elle m’a fait voyager

Elle me fait respirer son parfum délicieux
L’air marin que l’on sent des hauteurs de Braga
Elle m’a fait emprunter les chemins audacieux
Qu’avaient pris Magellan et Vasco de Gama

Son esprit sait chanter le mistral capricieux
De ses lèvres aux pigments d’hibiscus incarnat
Et ses grains de beauté sont les astres des cieux
Ils ont le noir brillant du cristal de grenat

Ses cheveux sans limites aux élans si gracieux
Ont puisé leurs vertiges au bord du Niagara
Dans ses mèches elle abrite un jardin silencieux
On l’on entend fleurir les rosiers baccara

Elle a tous les mystères et les charmes officieux
Des grands champs de pavot ou de marijuana
Corps et âme aussi fiers et le front malicieux
C’est un trésor plus beau que tout l’or d’Ankara

Et moi qui me sens si souvent tristement naufragé
Elle m’a rescapé sans bouger elle m’a fait voyager

Elle m’a dit qu’aucun homme était fait pour rester solitaire
Elle m’a dit que la vie n’était pas qu’une nuit en hiver

Je serai toujours seul dans le fond de mon âme
J’aurai beau lui chanter le torrent de mes pleurs
Arroser son soupir avec l’eau de mes larmes
Pour qu’on puisse y planter de l’espoir et des fleurs

Je serai toujours seul mais je garde la flamme
Que j’ai pris dans son oeil pour éclairer mon cœur
Plein d’amour et d’orgueil j’ai déposé les armes
Et je prie qu’elle me cueille une part de bonheur


Ma Vie d’Artiste (Saison 1):

La Main Jaune (MVA:Saison1-épisode1)

Bonjour les amis, voici le 1er épisode de "Ma Vie d'Artiste", nouvelle série dans laquelle je vous raconterai des anecdotes incroyables de ma vie palpitante de star de la chanson, tout ça dans l'unique but de récolter un maximum de likes afin d'obéir à cette petite voix qui me commande jour après jour de gagner des likes, elle me dit comme ça: "tu n'es qu'une petite merde, tu as deux fois moins de likes que ton ennemi juré Baptiste Braman, tu as un million de likes de moins que tes pygmalions de BDA, mets-toi à nu devant tout le monde et suplie-les en chialant de liker tes publications pauvre merde que tu es". En route donc pour l'épisode 1 qui s'appelle: La Main Jaune.

Un jour un mec super sympa me branche avec son pote qui est cinéaste et qui voudrait peut-être bosser autour d’une de mes chansons. Il me donne rendez-vous le soir sur un parking désert. C’est l’hiver, j’ai froid, j’ai envie de mater la saison 4 de Black Mirror avec le chat sur mes genoux, mais je suis là à me dire qu’il faut souffrir pour être une vedette, je me dis ce mec-là a vu mon potentiel incroyable, il me veut, grâce à lui le monde va enfin voir qui je suis, donc j’attends sans râler, il a une demi-heure, trois quarts d’heure de retard, je suis zen, je laisse juste siffler quelques “fils de pute” entre mes dents déchaussées. Le mec arrive. Il me fait signe de la main, il est à 20 mètres de moi, il arrive, il se rapproche, et là, devant moi, à même pas 5 mètres, il voit un sapin, il me lance “Ah il faut que je pisse!” et il soulage sa vessie à coté de moi, j’entends le bruit du jet d’urine qui fouette le tronc du sapin, il termine son affaire et viens vers moi en remettant son froc. Et là, il me tend la main. Que faire? J’ai une peur panique des bactéries, des virus, je suis intraitable sur l’hygiène, je crois distinguer sur ses paluches des microscopiques gouttes de pisse refléter la lumière fade de la lune, j’hésite. Faut-il serrer cette main de vieux dégueulasse? Maintenant qu’il s’est rapproché, je vois bien qu’il est sale et qu’il pue de la gueule. Faut-il que je parte en donnant un faux prétexte? Dois-je lui livrer le fond de ma pensée? Je me dis c’est trop bête, ma carrière de vedette est entre ses mains pleines de vieille pisse malodorante, tant pis, j’inspire un grand coup et je serre cette main molle et humide. La suite est floue, j’étais tellement perturbé que j’ai rien compris à ce qu’il m’a raconté, il m’a sorti des grands noms du cinéma français avec qui il a bossé et que je sais même pas qui c’est, il a dit ouais c’est super je t’appelle vite (alors que ce con ne m’a même pas demandé mon numéro), puis il repart comme il est venu, aussi sec, me laissant là avec mes rêves d’Hollywood plein la tête, il me dit qu’il est pressé et il… me retend sa main jaune.
Je l’ai plus jamais revu.

La vidéo du gros connard de merde (MVA:Saison1-épisode2)

Au début, à Tarbes, les gens ils venaient tout le temps à mes concerts. Y’avait tout le temps du monde. Et puis petit à petit, ils en ont eu plein le cul de voir un peu toujours la même chose, alors ils sont venus de moins en moins, normal, tu vas pas te taper un concert de Quessada tous les six mois, c’est bon t’en vois un et t’es tranquille pour deux ou trois ans, on reviendra quand il aura un peu évolué, merde ! Bon quand même y’a toujours un peu de monde, au moins ma meuf, ma sœur, ma mère, parfois mon père et ma belle-doche, la meuf du bassiste, putain ils sont déjà 6 dans le public, trop cool ! En plus j’ai tout le temps la trouille d’avoir une salle vide quand je fais un concert, parce que ça m’est déjà arrivé et que c’est trop les boules, alors des fois j’invitais d’autres types à chanter dans la même soirée. Eh ouais, les mecs ils croyaient que j’étais super sympa à les inviter comme ça hop mais en fait non j’étais en train de faire des calculs mesquins, du genre ok si lui il vient, y’aura au moins quinze personnes dans la salle donc ça sera pas le bide du siècle si personne vient me voir parce que personne ne m’aime et que tout le monde dans la ville s’échange des mails, des sms et des coup de fils pour se dire de pas venir à mon concert parce que je suis qu’une petite merde qui vit du RSA alors laissez-le crever tout seul lui et son spectacle nul de parasite de merde!! Bref, voici comment j’ai récupéré une super vidéo:
Un jour on organise un concert à Tarbes, à l’époque Nils était encore dans le groupe, donc il joue aussi en première partie de soirée et il invite Andy Moses. Ça fait une bonne affiche, on a préparé une bonne soirée, y’a des gâteaux, des pâtisseries, de la pizza et de la soupe gratuite pour le public! on s’est bien sorti les doigts du cul! Location de la salle, Polo à la sono, sono à Polo, lights show, décor sur scène, costards, dents lavées, la totale, et y’a un mec qui filme, il filme un peu toute la soirée, et pendant le changement de groupes, il filme un peu dehors, les gens sont sortis prendre un bol de soupe et se cramer une clope. Le mec laisse la caméra tourner, y’a un groupe de types, je les connais tous, certains sont des potes, ils discutent:
-C’était super Andy Moses! il est trop fort ce mec!
– Ouais, Nils c’était bien aussi, il a une super voix!
– Et maintenant Quessada, ça va être cool!
– Oh moi je casse, Quessada j’aime pas ça!
– Ah Ouais?
– Ah ouais! Pff j’aime pas du tout! c’est nul! je me casse!! Il se la pète grave c’est un petit connard! Tchao!!
Ok , mais… mais ce mec je le connais! On a passé des soirées ensemble putain! Jte jure! Je l’ai écouté quand il était pété et qu’il chantait ses chansons, je lui ai même prêté ma guitare!!! trop sympa je suis!! et cet enculé veut même pas faire semblant d’écouter la moitié de ma première chanson avant de se barrer en douce et de me dire la prochaine fois qu’on se croise “c’était super!” Non, non, lui il y va franco, il gueule sur le parking que je suis que de la merde, le soir de mon concert, merde!! Et autour de lui, y’avait des potes à moi, jte jure! personne lui dit bah reste un peu, au moins une ou deux chansons, tu verras bien, non! ces enculés ça les fait rire!! Ahahah il aime pas Quessada c’est marrant de toute façon personne ne l’aime, nous on l’aime pas non plus, on est venus parce qu’il y avait de la soupe gratos et qu’ on avait rien de mieux à foutre, c’est tout! Ah les cons! Mais ce qui m’a fait chier c’est que ce gars il m’avait déjà dit que mes chansons elles étaient cools!!! jte jure!!! il était venu me lécher le cul gratuit alors que je demandais rien à personne!!
Et un jour, mon pote qui a filmé la soirée me file toutes les vidéos, il a même pas tout regardé, et je tombe sur cette scène!! Ah le sketch! Je m’en fous moi qu’on m’aime pas, même qu’on dise que je fais de la musique de merde ça me dérange pas, mais le mec là jle connais, il m’a dit qu’il aime mes chansons, il vient à mon concert et il se barre après la première partie en gueulant bourré devant la salle que chuis qu’une merde et qu’il veut même pas rester écouter une seule chanson l’enfoiré!! y’avait peut-être ma mère juste derrière et lui il gueule ça tranquille avec sa grande gueule de grand con, incroyable?!!
Bon voilà, quand j’ai vu cette vidéo j’étais tout seul dans ma chambre, je me suis dit putain personne ne m’aime, ma musique c’est trop de la merde et les gens qui me disent que c’est bien, en fait c’est des gros bâtards qui me traitent de guignol dès que j’ai le dos tourné…J’ai recroisé ce mec plusieurs fois, à chaque fois il vient vers moi me dire bonjour avec un petit sourire du genre on est super sympas et vive la vie! Je serre sa main et je me concentre pour lui faire passer ce message, subliminal peut-être, par télépathie ou par transmission extra-sensorielle: “gros connard de merde”.

BDA: Les racines de la haine (MVA:Saison1-épisode3)

BDA, tout le monde m’en parle. Bla bla bla Boulevard des airs, et pourquoi t’as dit ça, et pourquoi tu les aimes pas, et t’es jaloux, et t’es un gros con, etc.. Ok ben je vais tout vous raconter les copains. Je vais vous raconter les racines de la HAINE.

Un jour je vais faire un concert à la montagne, à Cauterets, le mec qui m’a invité c’est un type qui joue dans BDA, il gère avec son père (je crois) l’établissement familial qui fait resto, bar, pizzéria, café-concert, soirée DJ etc. Ils sont sympas, on y a joué deux fois, une fois y’avait pas un chat, heureusement qu’il y avait certains mecs de BDA, ils sont restés écouter le concert, c’était soit ça soit chanter devant une salle vide, ils ont été cools. Après le concert ils me disent “la semaine prochaine on tourne un clip à Tarbes, ça serait cool que tu viennes et que tu sois dans le clip, on invite plein de musiciens de la ville!” Wah, trop cool! Super, je dis oui, chuis content moi si tu veux qu’il y ait ma gueule dans ton clip! A l’époque je joue avec Greg à la batterie et Nils aux chœurs, tous les deux ont leur propre projet de leur coté avec leurs propres compos, ils les invitent aussi, trop cool, on va tous être dans le clip de BDA c’est trop bien l’unité on s’aime tous entre musiciens! Allez tchao quessada, je t’appelles lundi matin hein! rdv à Tarbes lundi aprèm! ok tu m’appelles lundi je serai là pas de blème, tu peux compter sur moi, allez bye. Super cool, les gens vont voir ma face de craie dans le clip de BDA! Regarde Maman, j’ai réussi dans la musique! Le lundi en question, ben j’ai des trucs à faire mais je reporte tout, jme dis Pierre tu leur as dit qu’ils pouvaient compter sur toi, t’es un mec bien, donc fais pas ièch avec tes trucs de chômeurs, annule tout et attends qu’ils t’appellent.
Lundi matin…rien, pas de nouvelles. Ah merde! c’est annulé? J’appelle le mec, il me répond pas. En début d’aprèm, toujours rien, j’appelle Nils, il est peut-être au courant de quelque chose vu qu’il devait y être aussi.

– Allo Nils! Qu’est-ce tu fous, y sont où BDA t’as eu des news?
– Ben ouais, c’était ce matin, on a fait le clip et là chuis rentré chez moi!
– Ah ouais?! putain mais ils m’ont pas prévenu! ils t’ont appelé à toi?
– Ouais! j’en sais pas plus, là ils sont place saint-Jean je crois, ils doivent y être encore.. nous on a fait les plans avec Greg ce matin et on est parti.

Putain! Et moi alors, je pue de la gueule ou quoi? J’hallucine, ils ont appelé le choriste et le batteur qui jouent avec moi, et moi que dalle! moi le super chanteur trop sympa ils m’ont pas appelé! Les petits enculés! Non mais oh ??!! je t’ai gardé ma journée, moi !! et tu me préviens même pas ? Tu me zappes, comme ça ? Non mais oh ça va pas se passer comme ça !! Ok je saute sur mon vélo et je pédale comme un malade, direction centre ville de Tarbes, place saint-Jean, à peu près 7 ou 8 bornes, j’arrive là bas trempe de sueur et à bout de souffle, ils sont là, méga-tournage comme au cinéma, y’a une grue, des acteurs, des maquilleuses, des putes, ça tue! trop cool! et moi bande de petits cons?! Moi personne ne m’aime! Ils ont même pas appelé le super chanteur de Quessada les petits bâtards! Petits bourges de merde, que je me dis en les regardant se faire maquiller comme des clowns pour faire les blaireaux dans leur clip de merde! Ouais! Je bouillonne! Chuis dégouté!! Chuis trop moche pour apparaître dans ton clip pourri c’est ça?? Je t’ai gardé ma journée parce que tu me l’avais demandé, et toi tu me calcules même pas! connard!
Bon ils ont l’air méga-occupé, j’ose même pas ouvrir ma gueule, moi le musicien merdique qui fait que des concerts où y’a personne, chuis en face de la machine de guerre BDA, déterminés qu’ils sont à gravir les marches une par une, marches qui les conduiront 5 ou 6 ans plus tard à recevoir une victoire de la musique, saint-Graal du vrai musicien. Bon j’attends.. “il est pas là Truc?” c’est le nom du gars qui devait m’appeler. J’ai oublié son blase, on va l’appeler Truc. Il est là-bas au fond, trop occupé pour me voir, je suis comme un chien qui pue, insignifiant sur mon vélo et ma défaite face à leur victoire annoncée et déjà perceptible, ils sont beaux, ils sentent bons, ils savent se comporter sur un tournage, ils sont pro, je suis qu’une merde qui pue la sueur et qui sait pas quoi faire de son pull que j’ai mis parce qu’en partant il faisait un peu froid mais que maintenant que j’ai chaud j’en veux plus. Y’a un mec qui vient me voir, le chanteur si je me rappelle bien, genre sympa quand même ! Parce qu’il est occupé comme les autres, il tourne un clip, il a pas que ça à foutre, mais il m’a reconnu et il prend la peine de venir me dire bonjour :
-Ah salut quessada !
-Salut ! Il est où Truc? Il devait m’appeler!
– Ah bon? Ben je sais pas… il est là-bas, ils sont occupés pour le moment.
– Bon.. ben ciao!
Et hop je remonte sur mon bike et je repars comme je suis arrivé, comme un connard qui transpire et qu’on sait pas trop ce qu’il fout là avec sa tronche de con. Plus de nouvelles ni de Truc ni de personne, et quelques temps après leur clip est le net, trop bien y’a la tronche à Nils, la tronche à Greg, et pas la mienne, chuis vexé, merde! Bah il a du oublié de m’appeler, le gars en question, il a pas non plus que ça à foutre d’appeler quessada pour le prévenir! Tant pis si il a attendu toute la journée comme un con, quessada, de toute façon c’est qu’un musicien raté qui branle rien de ses journées! Tu vois, c’est pas grave, mais la machine à haine était enclenchée. Une petite voix avait germé dans me tête, elle me disait sans arrêt: tu vois tous ces petits connards, regarde-les bien, tout leur réussi, c’est des vrais musiciens, ils gagnent leur vie quand toi t’es qu’une merde avec tes chansons dont personne ne veut! Personne ne t’aime! Et pire que ça, personne ne pense à te prévenir, t’existes pas, mon pote!
C’est ça les racines de la haine, les racines du mal ; je les ai étouffé avec des “bah au fond c’est pas grave, ça arrive d’oublier”, mais dans le fond non, je me disais vois-moi ces petits enculés… je suis sûr qu’ils se sont dit “non on veut pas de lui dans notre beau clip tout propre, lui il est sale, il pue et ses chansons c’est de la merde, si on le voit dans notre clip trop cool les gens vont croire que BDA ils sont copains avec les clodos de la musique, non…”

Et ouais mon pote. Et depuis je crois que j’ai jamais raté une occasion de les traiter de petites merdes. En fait j’avais oublié cette histoire, je croyais que ma haine envers eux venaient du fait qu’ils faisaient de la musique comme d’autres font des paquets de lessive, mais non, ça je m’en fous, en plus ils chantent mieux que moi, ils jouent mieux la guitare, leurs chansons sont mieux produites y’a pas à chier! Non, tout vient de là… d’un malentendu… un grain de sable dans ce qui aurait pu être une belle histoire…

Alors me faites pas chier en disant que je suis jaloux d’eux . Jaloux? Parce qu’ils sont reconnus et pas moi? Qu’ils ont du fric et pas moi? Qu’ils font des méga concerts et pas moi? Qu’ils vont chez Patrick Sébastien et pas moi? Putain mais bien sûr que je suis jaloux! et alors? c’est humain non? Moi aussi j’aurais voulu vendre ma musique et être respecté par tout le monde! Au lieu de ça on me considère comme une petite merde marginale, et eux comme les héros de la ville. Tu m’étonnes, que je suis jaloux! Et aigri! Et con! Et de mauvaise foi! Ouais tout vient de là, j’en suis sûr. Qu’ils soient les meilleurs copains du maire et toutes ces conneries, moi je m’en fous, tant mieux pour eux si ils ont eu du pognon et les moyens de faire entendre leur musique.

Y’a pas longtemps je repensais à tout ça, je me disais que j’ai été injuste avec eux, qu’ils ont été sympa avec moi et que j’ai aucune raison de leur casser du sucre sur le dos. Pierre, ton mauvais esprit, c’est vraiment un cancer de la tête! arrête d’être comme ça, merde! sois tolérant un peu! BDA, tu les aimes pas parce que t’es un connard aigri et c’est tout! D’ailleurs va sur Youtube, regarde leur dernier clip et juge en laissant de coté tous tes à-prioris! C’est la rédemption, Pierre, saisis ta chance, fais pénitence! C’est sûr le clip va être bien, et tu pourras commencer à parler d’eux en bien, et répandre autour de toi la bonne parole! Tu vas devenir Jésus, bordel!!!
Ok, je suis comme en transe, j’obéis à cette voix intérieure, direction Youtube, je tape BDA, hop, direction le dernier clip, et là je tombe sur “le Bagad de Lann-Bihoué”, ok j’écoute. L’intro, ouais ça a l’air cool! mais attends.. je connais ce truc! putain ouais!! c’est l’autre là qui chantait ça, comment elle s’appelle déjà ? Nolween Leroy! Putain c’est une chanson traditionnelle des marins bretons! Et ils reprennent ça!!!! Putain c’est trop connu, ça a fait un tube déjà, même deux, il me semble que Souchon aussi l’a chanté, je sais plus , je suis deg, c’est nul!!!!! putain déjà Nolween Leroy je l’entendais chanter ça, j’avais envie de m’arracher les ongles, et maintenant c’est BDA putain!!!! mais c’est quoi ce bordel??!!! C’est nul!!!!! nullissime!! ils se trimbalent sur la plage là dans le clip, genre on est trop des poètes, regard sur l’horizon, scénar de mes couilles, ils se la pètent merde !!! faut dire ce qui est !!je comprends rien et je m’en fous putain, je sens le mauvais esprit se rabattre sur moi, comme un gros corbeau familier que j’avais essayé de chasser dix minutes auparavant et qui revient prendre possession de moi en faisant grincer un rire sinistre.
Pardon BDA, chuis qu’un con.

Le jour où j'ai effacé mon clip (MVA:Saison1-épisode4)

Bon les copains j’avais fait tout un texte pour expliquer pourquoi j’ai effacé le clip “Le Maire de ma Ville”, là je viens de le lire et j’ai dis basta je l’efface aussi, allez ciao je veux plus en entendre parler, je vous avais tout raconté en détail c’était croustillant y’avait des noms et tout, j’étais prêt à tout balancer! bas les masques! et puis je me suis dit merde je vais encore avoir des problèmes, je sais comment ça se passe, j’efface tout. moi je veux pas de problème, je les connais, si je parle ils vont pas me répondre, ils vont m’envoyer des problèmes.. qu’est-ce qu’ils ont pu me faire souffrir… moi tout ce que je voulais c’est me faire accepter… mais non ils ont pas voulu de moi.. mes chansons c’est trop de la merde, je chante trop mal.. oui je le connais ce refrain.. je les entends tous dire du mal de quessada…. et parfois ma voix se joint aux leurs, et à l’unisson nous maudissons ce personnage abject…. quessada l’abomination… quessada le paranoïaque .. complètement ouf dans sa chambre en train de faire de la techno putain… j’ai grandi avec thunderdome, ça m’a marqué à jamais, c’est ça ma musique… les doors, les bérus, bob marley, brassens, tout ça j’en ai plus rien à foutre… c’est thunderdome qui m’a sauvé. thunderdome est mon arche d’alliance. ma colombe. mon symbole de paix. bref moi je veux pas d’emmerdes.. moi je voulais faire une super chanson c’est tout! je croyais que tout le monde allait aimer ma chanson!! la comprendre! mais non quessada on comprend rien à tes intentions, et ça fait longtemps qu’on te le dit. pourtant c’est pas bien compliqué hein?! blanc/noir. regarde les chanteurs qui ont du succès et qui sont pas des petites merdes comme toi, on voit bien où ils veulent en venir avec leurs chansons! le message est limpide!! mais toi t’es toujours obligé de compliquer les choses, tout le monde te le dis depuis que t’es gosse, t’es chiant, et maintenant que tu fais de la musique eh ben c’est pareil. la rengaine. bon je veux pas d’emmerdes. alors l’article: à la corbeille. et après je passe un coup de CCleaner à mon ordi, histoire d’être sûr que j’ai tout effacé. ciao les problèmes. ça va chuis pas un chanteur engagé moi hein, alors pourquoi je devrais avoir des problèmes ?!!! c’est pas mon rôle!!! regarde Gauvin Sers, lui il chante que c’est pas bien d’être djihadiste putain!!! wahou!! là il s’engage le mec tu vois!! numéro un des ventes de disques en France pendant 2 semaines !! c’est chaud quand même!! le mec il a pas peur d’avoir des problèmes!! putain il a osé!! alors lui il exprime des idées DE OUF et il a pas de soucis??? et moi je fais une pauvre chanson et on vient me faire chier CAR PERSONNE A RIEN COMPRIS???? et oui tous ceux qui me font chier tu crois qu’ils l’ont écouté ma chanson??? en entier?? mais non bah!! ils ont vu le titre, ils ont vu ma gueule, ils ont déjà un avis!! je les déteste!!! racistes!!! esclavagistes!!! tortionnaires !!! nazis!!!!!! oh putain… quessada arrête, calme toi. moi je veux plus de problèmes. une fois j’ai eu des problèmes à 18 ans et ben je suis sorti de la garde à vue là j’ai dit ciao vous me reverrez plus parce que vos cellules c’est trop de la merde. alors depuis je me tiens à carreau. c’est pour ça que je marche dans les clous, à cause de la menace!! si y’avait pas de lois, pas de flics, putain mais je serais trop un ouf je ferais que de la merde. c’est pour ça que je suis pas anarchiste moi. parce que je me connais. les anarchistes ils ont trop la confiance. ils croient que c’est des mecs supers. ben moi les gars je me connais, je sais que je suis un super connard, alors je dis que j’ai besoin d’être encadré!! d’avoir des règles et des limites!! comme un enfant!! eh oui!! tant mieux pour toi si tu te sens trop cool au point d’avoir besoin de personne, toi et tes potes anarchistes vous croyez que c’est la fête, qu’on a qu’à casser des macdo, habiter dans des yourtes et courir à poil dans les champs pour être heureux, mais si tu penses comme ça c’est que tu connais pas quessada! parce que sinon tu serais bien content qu’il y ait la police et la loi pour te protéger des connards!! tu vois ce que je veux dire? sinon moi je m’emmerde pas, vu que j’en ai marre que j’ai pas de sous, ben je viens habiter chez toi, c’est l’anarchie j’en ai rien à foutre, je bouffe dans ton frigo et je dors avec ta femme, et si t’es pas content jte balance au fond de ta piscine de luxe avec des cailloux dans les poches, ok? alors dis pas n’importe quoi!! quessada maintenant c’est un citoyen exemplaire, pas parce qu’il est sympa, non, parce qu’il a compris qu’il faut respecter les règles sinon on t’envoie dormir dans la cellule qui sent le moisi et la pisse!! eh ben moi non merci!!! les murs pleins de kakines et de morve dans la cellule, non merci! la couverture qui sent la merde et le sperme de clodo, non merci putain!! terminé!! quessada il veut plus jamais y aller là-bas, alors il se tient grave à carreau!! et quand il sent qu’il va se mettre dans la merde, il dit ok j’arrête les conneries, ok je me rappelle de la cellule, de la couverture dure comme du carton à cause du vomi séché, et hop ça me fait passer l’envie de faire des conneries!! mais ça toi connard d’anarchiste tu vas jamais l’admettre.. oui, mourir pour ses idées bla bla bla.. ben moi je dis merde. Moi je connais: mourir pour des idées d’accord, mais de mort lente. alors quessada s’en fout de l’engagement et toutes ces conneries. quessada il veut courir à poil dans les champs, mais sous l’œil bienveillant de la police. des robocops. il faut qu’ils me protègent de moi-même, car chuis trop connard en vérité. moi je veux un beau champ bien tondu, arrosé aux pesticides pour pas me faire piquer le cul par des abeilles, avec des crs qui me protègent des deux cotés, et là oui, là je peux aller courir tranquille à poil dans l’herbe. pas dans les champs de la zad plein de boue avec des cassos partout défoncés à la kétamine qui hurlent des trucs incompréhensibles sur un retour à une vie plus saine…

bon ok on a capté: quessada: lâche. quessada : veut pas d’ennuis. quessada lâche mais libre. pas collabo attention!!! y’a une différence hein!! moi j’ai traité de collabo un mec à cause de cette chanson que j’ai effacé. un chanteur. oui monsieur. un chanteur. déjà il me parle de ma chanson, il a rien compris, il a pas du prendre le temps de l’écouter en entier, il a cru que j’avais fait une chanson CONTRE le maire de SA ville, rien compris, complètement à coté de la plaque le pauvre, et ben tu sais ce qu’il me dit? il me dit t’es fou d’avoir fait cette chanson TU T’ES TIRé UNE BALLE DANS LE PIED!!! ah bon? pourquoi? quel rapport? ben ouais il me dit tu t’es grillé!!!! tu pourras plus jamais faire carrière!!!! ah ouais? moi je comprends pas ce qu’il me dit!! alors il m’explique!! il me dit que lui par exemple, il est allé faire des photos avec le maire de sa ville (je vous dirai jamais où il habite je veux pas de problèmes) pour apparaître dans la presse, alors moi je lui dit mais tu l’aimes ton maire? c’est une volonté de t’afficher à ses cotés pour soutenir sa politique? t’es un chanteur engagé? tu sais ce qu’il me réponds? il me dit non moi le maire je l’aime pas, j’en ai rien à foutre, mais je fais ça pour ma carrière!!!! oh le choc!! c’est là où je l’ai traité de collabo. Il a pas aimé. Imagine : le mec là-bas il a du pouvoir, je l’aime pas, je passe mon temps à dire que c’est un connard, mais pour pouvoir ramasser des miettes je suis prêt à m’afficher tout sourire avec lui en public. oui, collabo. ça commence comme ça, chanteur sans scrupule, et ça termine maréchal pétain. on connait la chanson. mais moi je veux pas d’embrouilles. alors je vais bien fermer ma gueule, ma chanson elle était trop cool, les connards ils ont rien compris car ils préfèrent parler au lieu d’écouter la chanson en entier et faire l’effort de comprendre, parce que c’est pas compliqué faut pas déconner, faut juste faire l’effort d’écouter, plein de gens ont compris mon intention avec cette chanson, mon intention c’est la paix, la danse, la vie, et tous les autres qui ont rien compris, ils ont pas écouté la chanson, ils se sont fait un avis sans prendre la peine d’écouter, eh ben ok vous avez gagné, bravo, bravo à vous qui n’avez pas de recul, pas d’auto-dérision, pas d’humour, pas de tolérance, bravo à vous les nazis, je serai pas étonné de vous voir dénoncer vos voisins à la prochaine guerre, comme tes grands parents!! hein??!! collabo de merde!!!!! tu le sais que ta grand-mère elle baisait comme une pute avec tous les nazis de l’enfer pendant la guerre hein!!! tu le sais que ton grand-père il a dénoncé tous les juifs qu’il a pu??? tu le sais hein??? mais ça t’en as pas honte!! non toi t’as honte d’habiter dans la même ville que quessada!!!! tu te rends compte?!! c’est affreux.. abominable.. je suis persécuté…. je suis comme jésus et vous êtes les romains qui me regardent porter ma croix et qui rigolent.. de temps en temps y’en a un qui me jette un caillou… et c’est tout.. on me regarde souffrir et me casser la gueule, on regarde les connards me condamner sans avoir droit à un vrai jugement, et tout le monde rigole. personne pour m’aider.. personne pour soulager le poids de la croix sur mon épaule… tout le monde m’encourage à faire des conneries, et quand je suis bien dans la merde tout le monde se marre… bon j’accepte mon sort. oui les amis, je suis prêt à souffrir à nouveau pour l’art. Souffrir pour ma création. oui. c’est comme ça. si t’es pas content c’est pareil. ma création peut-être que tu te dis que c’est de la merde, peut-être que tu as raison mais en tout cas c’est comme ça: je suis le créateur qui souffre pour sa création. toi tu es la création de ton dieu, tu es moche, quand il te regarde il doit souffrir aussi. alors ne sois pas étonné par mes propos. moi je veux pas d’embrouilles. c’est ce que je me suis dit y’a 20 ans en sortant du bureau du commissaire. ciao tu me verras plus jamais. quessada: pas d’embrouiles. quessada : le chat, le chien, la guitare, le rsa, pas d’embrouilles. Ciao.

A cause de ce clip je me suis fait insulté aussi… un journaliste putain chuis dégouté.. un grand journaliste.. il m’a insulté il a dit que c’était inacceptable de faire des chansons comme ça.. lui c’est pareil il a rien compris.. il a pas écouté. il a pas le temps. il écrit sur la musique. les mecs qui donnent leur avis sur la musique souvent ils ont pas le temps de tout écouter. alors ils regardent un peu la gueule du chanteur, un peu un clip sur youtube et hop ils te font un article. et ils gagnent de l’argent. ces gens là c’est des cancers. ils produisent du néant, comme un cancer produit des cellules qui servent à rien et qui gâchent l’ambiance. eux ils produisent des articles où ils t’expliquent des choses qu’ils n’ont eux-même pas compris. bon j’étais pas là quand le mec m’a insulté bien sûr, sinon j’aurais quand même réclamé des explications, on aurait pu parler… mais non tout ça c’est dans mon dos.. et moi pendant ce temps-là, j’étais pas au courant, je faisais de la promo pour mon album et je lui envoyais des mails pour lui proposer de parler de ma musique.. oui oui j’en suis rendu là, obligé de faire des mails polis à des types que j’aime pas pour essayer de faire vivre ma musique. et lui au lieu de me répondre il me crache à la gueule quand je suis pas là. ah ils sont beaux oui les donneurs de leçons.. pauvre quessada… personne ne t’aime… tu le sais, mais tu es encore surpris à chaque fois que tu en as la preuve! sacré quessada! relève-toi! le combat n’est pas fini!! le combat pour l’art!! oui mes amis je vais me battre, je pars affronter mille et un dangers pour vous! pour l’art! pour la danse! pour la vie!!
je vous aime.

Le pire concert de Quessada (MVA:Saison1-épisode5)

Hiver 2014. Un jour un type m’appelle, il tient une auberge dans un bled à 2 heures de chez moi, il veut un concert de Quessada. Je lui réponds pas de problème, on se met d’accord et on fixe une date pour février. Stéphane, le bassiste, avait déjà un concert de prévu ce jour-là avec une autre formation: tant pis, j’irai avec Nils, qui faisait les chœurs et la guitare, et Polo qui s’occupait de la sono. Quelques jours avant le concert, Nils me dit qu’il quitte le groupe, il n’a plus le temps, il veut  quand même faire les dates prévus, moi je lui dis non laisse tomber j’y vais tout seul, je veux pas faire un dernier concert d’adieu, c’est comme quand ta copine te dit “je te quitte mais on dort ensemble une dernière fois”, non merci. Je jouerai donc seul, ça commence bien. Le lendemain, le mec de l’auberge m’envoie l’affiche de la soirée: il a pris l’affiche dont on se sert d’habitude, que je lui avais envoyé, et il l’a redécoupé d’une façon affreuse, il a collé des carrés blancs sur les photos, il a mis qu’on jouait du “reggae ska” et il a écrit en gros et en vert jaune rouge: “TENUE COOL RASTA CONSEILLEE”. Je me dis que je suis encore tombé sur un champion et je lui fait un mot pour lui expliquer qu’on ne joue pas de reggae.

Arrive la date du concert. On part dans le 4×4 de Polo, il a mis une brouette pour charger la sono et dans la voiture on est 4: Polo qui conduit, ma copine de l’époque, un pote qui nous accompagne et moi. On arrive là-bas, c’est l’hiver, il fait froid et déjà nuit, le patron nous reçoit, il est pas sympa et on dirait qu’il lui manque une case, il a un regard absent et semble à coté de la plaque. Il m’explique que c’est la soirée déguisée de Mardi Gras, qu’il a dit à tout le monde de venir habillé en “rasta”, il m’avoue qu’il n’a jamais écouté notre musique, il a vu qu’on faisait pas mal de concert et que j’avais des dreadlocks donc il s’est dit qu’on était un super groupe de reggae. Un vrai champion. On installe le matos, le concert est dans 2 heures, je vais jouer tout seul sur scène pour la première fois, je suis nerveux, tous les quarts d’heure je demande au patron de me servir du rhum. Des gens commencent à arriver, ils sont DEGUISES EN RASTA, certains ont mis des fausses locks, je jure que c’est vrai, d’autres ont des sarouels colorés, tous sont fringués en hippie. Ils ont l’air contents de voir que le chanteur a une guitare et des dreadlocks. Je flippe, je me demande où je suis tombé, je commence à être saoul et je continue à boire du rhum. Ma meuf de l’époque se met à râler, elle s’impatiente. On mange avant de jouer, la bouffe n’est pas bonne et les quantités sont insuffisantes. Juste avant le concert, le patron m’indique une pièce où je peux me changer et enfiler mon costard. Je m’isole quelques minutes au calme avant de jouer, je mets mon costume, et là un mec se pointe dans la petite pièce, tranquille, il fait comme si j’étais pas là, il dit à peine bonjour, il s’assoit devant la petite table, il sort un sachet de sa poche et se trace une énorme ligne de coke. Surpris, je lui dit que même si il a un gros nez il n’arrivera jamais à y rentrer autant de poudre. En entendant ma remarque, le type, penché devant sa ligne, éclate d’un rire bruyant en soufflant et toute sa poudre s’envole dans la pièce! Y’en a partout! Le type continue à rire, il s’en fout, il a l’air complètement taré, je récupère mes affaires et je rejoins la salle principale pour commencer le concert.

Un petit verre de rhum cul-sec, un grand verre de rhum à coté de la chaise où je pose mon pied pour jouer de la gratte et c’est parti. Dès la première chanson les gens comprennent qu’il n’y aura pas de reggae, ils sont déçus et ne s’en cachent pas. Deuxième chanson, certains commencent à partir! Au fur et à mesure je suis de plus en plus seul, quelques personnes quittent carrément l’auberge, trop déçus, les autres rejoignent le comptoir pour picoler et ne s’intéressent plus du tout au concert. J’ai trop bu et je continue à boire, je commence à avoir du mal à articuler et je l’entends quand je chante. A un moment plus personne ne m’écoute: mon pote s’est endormi sur sa chaise, ma copine est sur son téléphone, tout le monde est au bar et parle plus fort que moi, je commence à faire des blagues au micro, y’a que Polo qui suit et je rigole avec lui.

Puis arrive ma chanson “Ce qu’il faut dire aux enfants” et là je me fait carrément engueuler. Une espèce de connasse habillée en sarouels avec une coiffure “rasta mardi-gras” m’apostrophe, elle me dit qu’elle est pas venue là pour entendre ce genre de choses, elle est venue pour s’amuser après sa semaine de boulot, elle veut pas se prendre la tête! Imagine l’ambiance de merde! Je sais pas quoi lui dire la pauvre! Sur le moment je m’en veux de ne pas être un joyeux troubadour qui sait amuser la galerie, je me hais mais je la hais encore plus et je commence à avoir des visions où j’imagine l’auberge en train de brûler. Régulièrement, je pose la guitare et vais au bar pour demander au patron de remplir mon verre de rhum. C’est surréaliste. Je suis complètement cuit, à présent je chante du Brassens, j’en ai plus rien à foutre. A un moment je leur dit “Ah vous voulez du reggae?” et je leur chante “Rédemption Song”, enfin j’essaie, je me rappelle ni des accords ni des paroles, je n’arrive pas à dépasser le premier couplet et je m’enfonce dans la nullité, comme si c’était encore possible. Mon pote est parti dormir dans la voiture, ma copine n’arrête pas de me faire des signes pendant que je chante pour me dire qu’elle en a marre et qu’elle a envie de rentrer, je suis tellement saoul que je n’ai plus envie de m’arrêter, je chante n’importe quoi, personne ne m’écoute, c’est le chaos.

Au bout d’un moment, je m’arrête enfin. Ma copine fait la gueule, Je commence à plier le matos avec Polo, et mon pote dort toujours. Tout est chargé, on va au bar voir le patron et boire un dernier verre. Il commence à me baragouiner un truc comme quoi il peut pas me payer ce qui était prévu, il me raconte sa vie, je connais ce refrain par cœur, je coupe court en lui disant que ça m’étonne pas et je lui dit de remplir mon verre de son meilleur rhum, le plus cher, remplis-le en entier, j’ai déjà envie de vomir tellement j’ai bu, si je peux pas finir le verre je le jetterai dans la jardinière devant lui, j’ai envie de me barrer et de foutre le feu à ce putain de bar de merde remplis de fous. En partant rejoindre la voiture, on croise le mec qui avait soufflé sur sa coke en rigolant, il nous dit que le concert était super alors qu’il était pas là de toute la soirée.

Sur le chemin du retour ma copine et mon pote dorment à l’arrière. Polo me dit alors:
– J’ai attendu que le concert soit fini pour te le dire, mais j’arrête le groupe, je viendrai plus assurer la sono avec vous, je pars vivre en Australie.

J’ai passé le reste de la nuit tout seul à vomir dans les chiottes.


Adieu chanson française

Adieu chanson française. Je te quitte, j’en peux plus de toi. Moi qui t’aimais tellement… Je crois qu’en fait j’ai fait fausse route, je crois que je ne t’ai jamais aimé. Je ne suis même pas sûr que tu existes.

Déjà gosse, je me demandais pourquoi des chansons avec des paroles françaises n’étaient pas pour autant estampillées “chanson française”. On faisait par exemple la différence entre chanson et variété française. Alors si cette fameuse chanson française est plus qu’une bête chanson en français, qu’est-ce qui la caractérise? La définition est floue et varie selon les auteurs, si bien que J.C. Klein se demande si” l’absence de consensus taxinomique ne stigmatise t-elle pas une contradiction entre les pratiques effectives des Français”. Ouais gros. Wikipédia arrange tout le monde et déclare que selon L’Express, “l’expression « chanson française » désigne depuis le début du XIXème siècle un genre musical qui se définit d’abord par la mise en valeur de la langue française”. En bref, opposer chanson française et variété française revient à dire que la variété serait de la soupe populaire et que la chanson serait un mets délicat destinée à un public averti.

La musique, je l’ai commencée avec le rap. Si j’en suis venu un jour à chanter mes paroles en m’accompagnant à la guitare, c’est à cause de Brassens. J’ai une connaissance solide de son répertoire, je connais la majorité de ses chansons par cœur, textes et accords. C’est sur ses morceaux que j’ai appris à jouer de la gratte, grâce à lui que j’ai découvert la poésie que j’aime, celle de Villon, Rutebeuf ou Lamartine. Pour moi la chanson française, c’était tout ce que ce mec symbolise. C’est sûrement pour ça que j’ai fini un jour par tamponner ma musique “chanson française”. Mais aujourd’hui, j’ai plus envie de l’appeler comme ça. Brassens, lui, dépasse les étiquettes, sa musique va au-delà des limites du cadre fixée par cette appellation. C’est pour ça que ses chansons ont été reprises par des musiciens de toutes sortes, des punks, des rappeurs, des rockeurs, des jazzmen, tout ce que tu veux. Et puis tout ça appartient à une époque qui n’est plus la nôtre. Nous, on a même eu droit à ceux qui prétendaient faire de la “nouvelle chanson française”.

Déjà, ce que j’aimais pas, c’est ce mépris pour le rap qui est affiché par le monde de la chanson. Bien sûr je ne fais pas de généralités, et beaucoup d’artistes de la chanson ont grandi avec le rap et le mêlent naturellement à leur musique, comme Benoît Dorémus ou Benjamin Biolay. Il y a aussi des médias spécialisés comme Francofans, pointus sur la chanson française autant que sur le rap ou toute autre forme d’expression musicale en français; c’est d’ailleurs selon leurs propres mots le magazine de la “scène francophone”, pas de la chanson française. Mais je me souviens des propos du chanteur Sarcloret dans une interview, où il taxait le rap de “musique qui pue des pieds, musique de pub pour des baskets” ou un truc comme ça. Personne ne relevait, même pas le journaliste, comme si c’était normal. Et cet état d’esprit, je l’ai retrouvé souvent dans ce monde de la chanson. Chez les artistes, les journalistes, les organisateurs de spectacle aussi. Il est de bon ton de se foutre de la gueule de Jul ou de l’allure de Booba. Pourtant, parmi les formes d’utilisation du langage au service de la chanson, le rap est certainement la plus novatrice, la plus audacieuse et la plus intéressante des ces dernières décennies, celle qui a brisé le plus de codes. J’ai souvent vu des artistes ou des acteurs de la scène musicale « chanson » considérer les rappeurs avec mépris, et se priver ainsi des meilleures plumes contemporaines pour des raisons qui me dépassent. J’en ai vu plein maudire l’autotune et les rappeurs qui ne savent pas chanter. L’autotune a permis a beaucoup de rappeurs de montrer leur sens des mélodies et des refrains en s’affranchissant des problèmes liés au manque de techniques vocales. Ok, ils ont pas pu se payer une école privée de musique comme tout un tas d’artistes chanson française, mais ils font quand même de meilleurs refrains, avec des sonorités nouvelles.

Même à mon petit niveau, j’y ai vu de ces trucs dans ce monde de la chanson… j’y ai rencontré de ces personnages… Et pourtant j’ai longtemps traîné dans le monde du rap, premiers concerts, belle époque fin 90, c’était pas triste. Puis j’ai eu des années reggae, chanter dans les sound-systems, j’avais pas non plus le temps de m’ennuyer, là aussi j’ai vu des trucs incroyables. Je garde de tout ça des supers souvenirs. De cette scène chanson française aussi je garderai plein de bons souvenirs, et je me rappellerai aussi de cette ambiance un peu…spéciale… un peu… subvention…consensuel… autorité… snobisme, riche, de droite, du centre droite, du centre, de la gauche molle, demi-molle, conventionnel, bourgeois, piano de merde, guitare de merde, conservatoire de merde toute ton enfance, école pour apprendre à faire des chansons (oui), grande famille, institution, consanguinité, suce-boules, administration, officiel, politesse, sardou, sardine, pagny, panneau, mélodie, épuré, chant, chanson, france, chanson française. Wahou quel voyage.

Donc moi je dis stop. Chanson française, je ne t’aime plus. J’arrête.
Je reviens aux sources. Mais dans le futur.
Je me dépasse. Me surpasse. Je mue.
Je retourne aux racines en faisant fleurir mes bourgeons.
Je vais faire ma propre musique. Comme d’hab. J’y mettrai plus jamais cette étiquette dessus.
Je vais faire du rap. De l’électro. De la dance. De la techno.
Hardtek. Mégatek. Ultratek.
RnB, dubstep, deep-house.
Superpunk.
Je vais tout donner.
Je deviens quelque chose de nouveau.
Je vais balancer plein de chansons. Plein de clips. Plein de trucs.
Je suis…
Je suis…..

Je suis SUPER SYMPA

Olivier

Olivier tes parents sont ici remerciés
De t’avoir accordé le prénom que tu portes
Ils aimaient l’olivier ils t’y ont associé
Qu’ont-ils vu dans le ciel pour t’app’ler de la sorte ?

Qui les a inspiré, quel est donc cet esprit,
La grâce du saint empire ont-ils donc aspiré ?
Ils savaient, ils ont su, ils ont vu et compris
Que la liberté seule te ferait respirer

Souviens-toi quand Noé vit rev’nir la colombe
De quel bois était fait le rameau qu’elle portait
C’est la colère du ciel et de Dieu qui retombe
Quand les eaux du déluge eurent tout emporté

Athéna de son doigt t’a rendu immortel
Ton bois dans la constance endormait Pénélope
Grâce à toi Héraclès a taillé son martel
Et Ulysse a crevé l’unique œil du cyclope

Liberté quand le vent fait chanter ton feuillage
Ta jeunesse éclatante est remplie de couleurs
Liberté dans tes livres et dans tous tes voyages
Liberté sur ton front marqué par la douleur

Olivier tu es l’os, armature incassable
Car la vie te ressoude si le destin te brise
Olivier dont l’écorce est plantée dans le sable
Du désert solitaire et de l’âme incomprise

Olivier tes racines en plongeant dans la terre
Par un dieu si jaloux sont cachées à nos yeux
Les mortels ici-bas n’ont pas droit aux mystères
Qui semblent être fait pour les esprits dans les cieux

Tu es tel que ce bois dont tu portes le nom
Il faut pour ton bonheur un grand ciel dégagé
Peu importe les vents passagers sur ton front
Et tu gardes un trésor sous ton air ombragé

Ne laisse pas la morale te tailler les rameaux
Choisi de faire tomber le fruit mûr de tes branches
Tes phrases iront ployer sous le poids de leurs mots
Ne laisse pas la morale te découper en planches

Olivier tu ressembles au soleil d’Italie
Le vent siffle en tes feuilles un accent de Toscane
Olivier de Calabre, Venise ou Napoli
Olivier bois massif des guitares de l’Espagne

Ton poème est un fruit, une olive à son terme
Trop amère au palais du désir assouvi
Je l’ai bue et j’ai vu le noyau qu’elle enferme
Bijou à l’état pur et porteur de la vie

Sous pression la marmite pourrait bien exploser
Enfanter de la joie se fait dans la souffrance
Si tes feuilles de tes larmes ont été arrosées
C’est que du désespoir tu écris l’espérance

Olivier à tes branches
S’est pendu le malheur
Tu auras ta revanche
Qu’il aille se pendre ailleurs

Dans ton cœur la Sicile
Chante encore ses violons
Elle est dans ton sourcil
Un laurier d’Apollon

Ceux qui disent que tes phrases manquent de sucre ou de sel
Ne connaissent de la vie que le goût de la fraise
Car pour moi tes olives sont pareilles à du miel
Elles rallument la flamme en soufflant sur la braise

Courageux, travailleur, dans la force de l’âge,
Je te connais encore de meilleures qualités
Mais celle que je préfère fait trembler ton visage
C’est la grandeur de l’âme, la sensibilité

Quessada ressent le respect des institutions

Je ne supporte plus d’entendre des propos gratuitement violents envers la police. Là je viens de tomber sur un site qui recense toutes les aberrations que des victimes, souhaitant porter plainte, auraient soi-disant entendues de la bouche de policiers au poste. Que des témoignages anonymes. Les anonymes d’internet… j’en pense que du mal… je les crois pas. avec les flics, on dirait qu’il y a pas de demi mesure. On dirait que soit tu les détestes, soit t’es avec eux. comme un gang. moi je crois que je les ai toujours détesté. enfin pas quand j’étais gosse, quand j’étais gamin j’aimais bien les soldats, l’armée. La haine du flic c’est venu après . avant même d’avoir une raison de les haïr, je les haïssais. c’est l’appartenance à un groupe, le besoin de choisir ton camp, je sais pas. j’écoutais des musiques où les types parlaient de buter des flics. Public Enemy, mon pote avait tous les albums, on adorais le tee-shirt, y’avait une silhouette de keuf avec une cible! shoot!! public enemy c’était un groupe de rap des USA avec une forte identité revendicatrice, ils luttaient contre les discriminations raciales, le harcèlement policier, ils menaient un combat, nous on était des blancs dans un village de la France tranquille, et on adorait ce logo. des années plus tard on a adoré La Haine aussi, le film, quand il est sorti! les gentils jeunes de cité, aux allures mauvaises mais au grand cœur de fleur! les vilains flic qui semblent des policiers mais qui sont en fait des suppôts de satan!! et tu te rappelles de cut killer dans ce film? cut killer c’est un dj très connu, à l’époque déjà c’était une légende, et dans le film la haine à un moment on le voit il met les baffles de sa sono à la fenêtre de chez lui, dans sa cité, et il balance le son à fond, il mixe un truc qui tue sur ses platines. et dans ce mix il envoie le son de KRS One où il dit “woop woop dat’s the sound of tha police!” et quand t’entends ça t’as vraiment l’impression qu’il dit “woop woop assassin de la police”, tu vois de quoi je parle? eh ben ça c’est pareil, pire encore. KRS One, super rappeur usa, pareil, il chante contre les crimes raciaux et les violences policières avec ce gimmick, en fait il mime le woop woop de la sirène des keufs et il dit: « c’est le son de la police »! « woop woop c’est le son de la police! » c’est mon pote, le même qui avait tout sur public enemy qui me l’avait expliqué, moi je croyais comme tout le monde que le gars il chantait “assassin de la police” même si je trouvais ça chelou qu’un ricain sorte une phrase comme ça en français au milieu d’un texte en anglais, bon j’étais gamin ok, après ça j’ai rencontré jusqu’à aujourd’hui des gens qui croient toujours que le gars il gueule assassin de la police, et cette chanson elle fait encore un tabac dans les soirées, tout le monde gueule comme des connards « assassin de la police »!!! chuis sûr que t’as déjà vécu ça!! des français qui chantent pour faire la fête et s’amuser des paroles américaines ultra-violentes qui sont même pas les bonnes paroles!! double insulte!! insulte à la police, insulte à KRS One!! des français à des milliard d’années lumière de la situation de tension raciale qui a amené KRS One a écrire ce refrain.

Le conditionnement, c’est de ça que je parle. Chacun son conditionnement. il parait que, baignés dans notre condition, on ne fait finalement que très peu de choix. Le choix d’aimer ou pas les flics, c’est peut-être pas un choix. dès gamin, l’enjeu est de se faire accepter au sein d’un groupe. Je m’en souviens. l’enfance dorée trop dure.. on était pas morts de faim, on était pas à la guerre ni à l’esclavage, mais on trouvait quand même le moyen de se rendre la vie impossible avec des considérations futiles.. le groupe auquel j’appartenais, il aimait pas les flics. le groupe des petits connards à walkman. les rebelles contre rien. on aime pas les flics chez les petits connards. en fait on aime les flics nulle part. sauf quand on a besoin d’eux. ah là oui on appelle les flics et on les traite plus de sale keuf de merde, pour le coup!! monsieur l’agent on m’a volé mon portable!! hier un sale flic de merde m’a collé une prune, mais aujourd’hui monsieur l’agent on m’a agressé, il faut m’aider!!

Je vais le dire simplement : j’ai fait un bilan. moi je connais quand même plus de musiciens que de flics. plus de marginaux que de gendarmes. donc je vais sûrement dire des conneries. mais tu vois dans ce milieu de musicien là, où j’évolue depuis que j’ai 14 ans, quand j’avais 14 ans j’ai eu mon premier groupe et puis j’ai plus jamais arrêté, donc bon je connais quand même un peu, pas tout, mais un peu ; et bien je crois que proportionnellement, dans ce milieu de musiciens, il y a plus de connards que dans la police. tu vois ce que je veux dire? chez les musicos y’a vraiment des gros connards. on les voit pas souvent, car ils ont aucun pouvoir, on les remarque pas, mais c’est des vrais connards, des connards sombres. je dis musiciens mais j’aurais du dire artistes en général. beaucoup d’artistes sont des gros connards. Selon certaines sources, j’en ferais même parti. mais des connards inoffensifs, c’est vrai, ça fait une différence de taille avec la police. même des fois je me suis demandé si tous ces connards-là, se sachant connards, n’ont pas fait de leur mieux pour rester insignifiants et ne pas pourrir la vie des autres. ah! pas bête hein? la rédemption du connard.. je suis un gros connard, je suis un Hitler potentiel, refoulé, renié de tous, artiste maudit, j’ai un plan de destruction de la planète à l’intérieur de ma tête!! mais dans le fond je le sais et j’ai un coté sympa, donc plutôt que de déclencher un holocauste je vais plutôt aller me bourrer la gueule à la chartreuse et jouer du biniou. ça c’est être un héros! un vrai! en avant la rédemption des héros! un vrai don de soi!!! dominer les peuple et instaurer une dictature raciale c’est à la portée du premier connard venu, alors que s’anéantir en peignant des croûtes ou en soufflant dans une trompette, ça c’est beau!! le vrai martyr!! la vrai renonciation!! je renonce à être un despote maléfique, je préfère être un junkie de merde, et personne ne se rend compte de mon sacrifice!! ça c’est vraiment chrétien! oui monsieur!! le vrai don de soi!! anonyme, douloureux, salvateur!!!

J’ai envie de faire des chansons pour la police. y’a que des chansons contre eux. tous les artistes sont contre les flics. qui est pour les flics ici? les chasseurs? marine le pen? ça craint non? les catholiques? putain que des gens qui craignent!! pauvre flics!! tu m’étonnes qu’ils dépriment avec une équipe comme ça!! bon soyons clairs : la police renferme aussi un bon paquet d’abrutis, on est d’accord, moi aussi j’ai eu affaire à eux, pas la peine de développer, tout le monde connaît ça. Mais les super sympas de la police!? On en parle jamais d’eux ? t’en as jamais vu? moi j’en ai vu!! je crois même que j’en ai vu plus souvent que des connards!! c’est ça que je te dis : j’ai vu en proportion plus de connards dans la musique que dans la police. une fois j’étais dans le bureau du commissaire. ouais ok j’avais déconné!! mais il était trop sympa! trop humain!!! plus humain que tous ces connards de professionnels de la musique!! écoute bien ça: le commissaire il a été beaucoup plus humain avec moi que TOUS les connards de professionnels de la musique que j’ai rencontré! oui j’en ai rencontré!! des connards de journalistes, directeurs de festivals, programmateurs, imprésarios ou je sais pas quoi… quasiment tous m’ont méprisé!!va les voir avec ton cd et ta guitare, ils vont regarder ton nombre de vues sur youtube et ils vont se foutre de ta gueule!!! et le commissaire il a été trop cool avec moi, il m’a considéré comme un humain alors que j’avais déconné!!! et toutes ces petites merdes de la musique ils m’ont méprisés alors que ma musique c’est pas non plus de la merde ok!! Les journalistes musique je les déteste… oh putain… je les hais… j’ai aucun respect pour eux. Sauf ceux qui m’aiment évidemment. l’autre jour un journaliste à qui j’ai envoyé plein de mails restés sans réponse m’envoie un mail pour me proposer d’acheter une page de pub dans son magazine. je lui ai dit oh mais tu te fous de ma gueule ou quoi? Il me répond oh pardon c’est une méprise incroyable, j’ai pas reçu vos courriers monsieur! menteur! connard!!! mais quand je te dis que t’es un connard là oui tu le reçois mon courrier hein?!! je préfère mille fois le commissaire!!! lui au moins il prend pas les gens pour de la merde tu vois?? alors qu’il a du pouvoir!! mais toi ton petit pouvoir de merde ça consiste à dire « oh quessada c’est un artiste de merde je vais pas me faire chier à lui répondre », c’est tout le pouvoir que t’as tu comprends? le pouvoir de dire non à des artiste ratés!! le jour du jugement dernier je plaiderai pour le commissaire qui m’a soutenu alors qu’il avait pas à le faire!! et toi je te laisserai brûler dans les flammes éternelles.

Les trucs que j’ai vu sur ce site là dont je parlais au début, les soi-disant témoignages anonymes, c’est trop facile je trouve. C’est comme les chansons contre les flics : ça fait chier pour les flics sympas. après je réfléchis et bon c’est vrai que dans ma famille éloignée y’avait un flic, un commissaire aussi je crois, c’était un gros con. raciste à mort, alcoolique, violent, connard. la dernière fois que la bac m’a arrêté, à Tarbes, ils ont été tellement sympas que j’aurais honte de dire du mal de la police. tu vois l’être humain comment il est.. comme un animal. tu le caresses il revient, tu le mords il te fuit. la police m’a caressé, la police m’a mordu.. les musiciens m’ont mordu.. les artistes m’ont mordu.. ils m’ont caressés aussi mais ils m’ont trop mordu. les artistes m’ont trop déçu, j’avais peut-être trop d’espoir. les flics ils peuvent pas me décevoir tellement j’en attends rien. le vrai connard à mon avis c’est celui qui s’enferme dans son rôle. mon rôle c’est de pas aimer la police? alors je réfléchis plus et je leur jette des cailloux. j’ai parlé aux zadistes, et y’en a pas beaucoup qui acceptent le dialogue quand t’es pas d’accord avec eux. zéro discussion. Les types ils se disent antifascistes mais tu peux pas parler avec eux, ils anéantissent ta parole si elle leur plaît pas, ils te nient. Ils sont plus nazis que les nazis. Regarde ceux qui insultent Zemmour, ceux qui sont là dès qu’il sort quelque part, les antifas, ceux à cause de qui Zemmour a droit à une garde rapprochée. Ils sont mille fois pire que Zemmour car ils utilisent la violence. Moi Zemmour je m’en fous. Mais je le vois faire : quand il est pas d’accord avec toi, il t’écoute parler et il te répond calmement avec ses arguments. les antifas? ils t’aboient dessus. pourtant des fois je me dis que leur mouvement est légitime, je sais jamais quoi penser. mais si tu prétend lutter contre la violence et que tu refuses le dialogue, comment on fait? Sous prétexte de te battre pour la liberté, tu choisis de priver certaines personnes de leur propre liberté ?

Gloire à tous ceux qui changent d’avis. Gloire à Brassens, libertaire et anarchiste, qui n’a pas eu peur, après avoir toute sa vie raillé la police dans ses chansons et ses déclarations publiques, d’écrire « L’Épave », magnifique chanson à la gloire d’un policier. Rien à voir avec l’immonde « J’ai embrassé un flic » de Renaud qui ne ressemble à rien et qui est une insulte pour tout le monde : pour lui, pour la police et pour les auditeurs.

Gloire à la police, bientôt je vais faire des choses pour vous, des chansons, des dessins, je sais pas, mais y’a pas de raison! toute ma vie j’ai fait des chansons pour ces connards de cassos, et qu’est-ce qui j’y ai gagné? rien! même pas du respect!! ces gros connards de parasites ils me méprisent encore plus que le commissaire!!! alors qu’est-ce que j’ai à perdre? rien. on verra bien si les flics seront plus reconnaissant que les cassos artistes musicos!! au moins les keufs ils se droguent moins que les clodos, donc ça devrait déjà aller mieux!!!

Quessada et la ZAD

Salut les copains! avez-vous vu? tout le monde a un avis sur la zad! alors pourquoi quessada il pourrait pas donner son avis lui aussi hein? quessada il vient de lire un article dans l’obs qui disait du bien de la zad! tu sais, l’obs? le truc détenu par le groupe Le Monde et xavier niel là? soi disant le truc de gauche? ouais la gauche ouais? quess t’en penses toi? actionnaire majoritaire niel? journal de gauche? tu te fous pas un peu de moi non par hasard? Niel ouais, le mec de Free là, Iliad et tout, 9 milliards d’euros il pèse le mec! c’est wikipedia qui le dit! tu le connais pas Niel? le mec qui dit de la merde là ouais! Le mec il se croit le maître du monde un peu non ? Tu te souviens ce qu’il a dit au sujet de la presse ? « Quand les journalistes m’emmerdent je prends une participation dans leur canard et après ils me foutent la paix » ! l’obs! la zad! non mais!! et là ils ont payé un philosophe pour faire un article!! je me souviens plus de son nom mais le mec il est philosophe!!! oh putain!!!!! je m’en méfie moi des philosophes!! jpeux pas les blairer!! les mecs qui ont tout compris à la vie et qui viennent te faire chier à te l’expliquer!! non merci!! l’arnaque du siècle, les philosophes!!! comme les analystes, là!! les freudiens!! l’arnaque du siècle!! et ton père, mon petit, tu veux pas un peu lui couper la tête? et ta mère, t’as pas un petit peu envie de la baiser quand même? on les paye pour faire ça?? comme le mec de l’obs là?? le philosophe avec son article sur la zad?? payé ?? sérieux?? son article c’était du pur travail de philosophe, c’est à dire le message c’est deux phrases simples qu’on peut résumer avec des mots d’enfants, ici c’est : « la zad, avant j’aimais pas mais now vive la zad super! » mais pour dire ça le mec il s’amuse à écrire des phrases compliquées avec des citations de merde, juste pour te montrer que toi t’es trop con vu que tu dois faire un effort pour pas penser à autre chose tellement c’est de la merde!! voilà j’ai fait un beau résumé de la philosophie non? un truc de faignants!!! des types trop nuls pour faire de la fiction, tu captes? pour moi la philo c’est comme la sociologie, ça consiste à dire en classe: regardez, les enfants, vous voyez cette flaque dans la cour? et bien elle est là parce qu’il pleut et/ou qu’il a plu!! et quand il pleuvra, que se passera-t-il? ouais ben j’en ai rien à foutre merci! moi ma prof de philo c’était la pire des connasses, elle était complètement nulle jte jure!! tout le monde se foutait de sa gueule!! et elle, elle se prenait pour BHL non mais sans déconner!! ridicule!!! et vas-y que je sors des phrases compliquées à des gosses pour faire style chuis une intello! des concepts tout simples mais expliqués d’une telle façon qu’on comprend plus rien!! putain d’intellos, des feignants, oui!! planqués!!! à cause d’elle j’ai été exclu un jour du lycée, non mais quelle connasse !! nazie !! exclure les gens parce qu’ils sont pas comme toi !!! ben quoi ? T’acceptes pas la critique ? Tu fais de la philo mais tu supportes pas la contradiction ? Et quand ça te plaît pas : exclusion ? T’es pas un petit peu une connasse par hasard ? Nazie !! philosophe de la pensée unique, oui !!
non bon je délire un peu, prenez pas tout au pied de la lettre, il parait que c’est génial les philosophes, moi je dis juste que je m’en fous, faut pas m’en vouloir, moi j’en veux à personne, si ça vous intéresse grand bien vous fasse, moi je veux pas faire de débats, c’est bon merci chuis allé au campus à la fac, je les ai tous vu les gros connards des débats, merci c’est bon. alors le mec dans son article dans l’obs il disait que la zad c’etait super… le futur….. l’article chuis tombé dessus parce que je glandais sur facebook et c’est une meuf que je connais qui a partagé ça. oh ça m’étonne pas venant d’elle…..écolo-bourge… habillée en marques de luxe sur son divan à 8 000 euros en train de boire une coupe de champagne en surfant sur facebook pour partager des articles sur la zad… les mecs à la zad ils ont les pieds dans la boue et ils se battent contre les keufs avec des cailloux, et elle est là tranquille dans son loft de bourge et elle a pas honte d’afficher son soutien sur facebook… yes!! facebook!! on crée un événement et on invite tous nos contact pour faire la révolution!! et elle nous met son petit article de son petit philosophe préféré, et elle nous rajoute une petite phrase qu’elle s’est bien pris la tête à trouver.. genre ..ils se battent pour nous…. total soutien…. total connasse…. et tous les mecs célibataires qui sont comme des chiens en rut sur le web ils lui mettent un petit pouce je like, petit cœur j’adore, petit commentaire du genre « sèche tes larmes ma belle, le combat est dur mais la victoire est superbe comme tes yeux…” ouais ces mecs ils s’en foutent de la zad, ils veulent juste baiser la connasse de bourge, la sensible qui pleure !! oh meuf tu te rends compte à un moment que t’es ridicule ou pas du tout? tu les soutiens? ben va te battre avec eux!! mets pas un mot sur facebook parce qu’on s’en fout tu vois? tu sers à rien tu vois? On la connaît, l’actualité ok ?? tu fais de l’information tu penses? avec ton article de l’obs?! non!! tu fais que de la merde!! putain mais ils ont quoi là à la zad?? tu sais ce qu’ils ont fait? ils ont pris un avocat!! ouais mon pote!! mais les gars quand on veut vivre dans l’illégalité on prend pas un avocat?! j’ai raté quelque chose ou quoi? on porte pas plainte pour expulsion illégale quand on revendique sa propre illégalité!! tu captes? sinon ben c’est nul! ouais c’est ridicule!! bon moi je m’en fous hein, après je connais pas tout sur cette histoire de zad, et puis je soutiens leur combat, bien sur, grâce à eux y’a pas eu l’aéroport. à coté de chez moi à borderes ils sont venus les zadistes et du coup y’aura pas de décharge, merci la zad, grâce à vous on va envoyer tous nos déchets un peu plus loin, chez les voisins! et si les voisins ils sont pas contents, ben vous aurez qu’à aller faire une zad là-bas!! nous on s’en fout maintenant, merci au revoir, chacun sa merde, les voisins ben ils se démerdent, tant pis pour eux! ben ouais c’est comme ça la vie!!! Bon mais la terre qu’ils occupent les zadistes elle est pas à eux on est d’accord non? ok y’aura pas d’aéroport à NDDL, vous avez gagné donc maintenant vous allez vous barrer non? et défendre une autre cause, un autre aéroport ou je sais pas quoi? une autoroute? non on veut pas qu’elle passe ici!! bon ben on va faire un détour. Pour la construire. Ouais !! on a gagné!! ouais mais la route du coup elle est encore plus longue que ce qu’ils avaient prévu!! encore plus de pollution !! t’y as pensé à ça? non toi tu t’en fous, j’en ai connu moi des gars de la zad ils en avaient rien à foutre, ouais super venez les copains on va jouer à la guerre! on a acheté des masques à gaz sur internet, on a des casques de moto et des raquettes de tennis pour renvoyer les grenades des keufs; c’est trop cool!! mad max!!! on se fighte contre les keufs!! ouais mais les keufs trop bien ils sont bien mieux équipés que les zadistes!! les keufs c’est pas des clodos, mon pote!! et genre les keufs avec les zadistes ils peuvent même pas travailler!!! ils peuvent même pas faire la guerre pour de vrai!! parce que ya les caméras, les journalistes, plein de gens qui disent attention leur faites pas de mal à ces jeunes!! expulsez-les, mais gentiment parce qu’ils sont fragiles!! ben ouais tu crois que je dis des conneries peut-être? les keufs si ils avaient carte blanche ils en feraient de la pâté pour chat des zadistes, j’espère que t’es au courant quand même!!?? qu’ils font attention de pas vous abîmer non?!! moi je comprends pas.. vous jouez à la guerre, mais pas jusqu’au bout.. vous êtes pas à fond dans le rôle là les gars.. vous jouer à la guerre, et quand y’a un mort on dit olala les flics sont méchants?? non mais merde?!!? alors toi tu vas leur balancer des cailloux dans la gueule aux keufs, tu leur balance des cocktails molotovs en plein la gueule, eux ils envoient la grenade et BAM!!! là oui!!! là ça explose!!! la guerre!!! ouais mon pote!!!! et toi tu captes rien avec ta raquette de tennis de merde!! le keuf c’est robocop, toi t’es de la merde de cassos zadiste!! t’as rien compris!! t’es encore tout sonné, et là! BAAAMM!!!!grenade encore!!! la guerre!!! tu l’as voulu? ben tu l’as!! putain!! t’es content non? non? c’est pas ça que tu voulais? mais pourquoi t’étais tout content quand je t’ai vu avec tes potes là avant d’aller balancer des cailloux sur les flics? ouais super j’ai des raquettes! ouais génial j’ai mis du marqueur sur toute mes fringues pour pas qu’ils me reconnaissent!!
ouais bon je suis méchant ok vas-y dis-le, j’en rajoute, mais tu sais quoi? ces jeunes dont je parle, ceux que je connaissais à l’époque là, quand ils allaient à la zad de je sais plus où, ils avaient pas vraiment d’idéaux, c’était juste des paumés, sauf qu’au lieu de le reconnaître, ils s’obstinent à se prendre pour des rebelles du système mais non mon pote t’es pas dans le coup là… bon après c’est qu’un exemple isolé, ça reflète pas tout le mouvement zadiste, me faites pas dire ce que j’ai pas dit.. je fais pas de généralité, je dis juste ce que j’ai vu, point. j’en connaissais un il était prof en collège.. et il a démissionné.. et maintenant il est zadiste.. je le comprenais pas.. moi, pour moi c’est quand t’es prof au collège que tu peux faire la vraie révolution, tu as la matière première, c’est à dire les enfants, à toi d’être brillant et de faire ressortir de meilleur d’eux!! ça c’est le vrai challenge!! les enfants!! c’est ça la vraie révolution, essayer de faire en sorte que la prochaine génération soit moins pourrie que la notre! non? ouais pourtant ok j’aime bien les gens qui jettent des cailloux sur les connards aussi, je sais jamais de quel coté je dois me ranger, ça fait chier. non mais les gars ils disent : ok on a gagné, y’a pas d’aéroport, mais maintenant on reste là!! ouah mais c’est la fête ou quoi? genre méga squatteur du futur, quoi?! je choisis une terre et ciao elle est à moi. retour aux sources. les barbares.. ah ils te disent qu’ils sont là pour la solidarité mais les mecs ils font comme les colons: on plante un drapeau et on dit qu’on est chez nous. non mais merde oh? où on va là ? moi je vais venir chez ta grand mère là, dans le jardin, je plante ma tente et je dis que maintenant c’est chez moi? ça va te faire plaisir ça peut-être? J’ai vu un reportage sur la zad, sur « là-bas si j’y suis », y’avait le chef des zadistes là, je crois qu’il a dit qu’il s’appelait Camille, comme tous les zadistes, ça les éclate ça de s’appeler tous camille, ça fait genre on s’y connait en truc de zad on est des initiés, super, à quand la cérémonie d’intronisation quand on devient zadiste, comme chez les francs-maçons ? Ça aurait de la gueule ! Ben le chef des zadistes avec son look de pirate des caraïbes il a dit : « mais on va aller où nous maintenant !? Ça fait 10 ans qu’on est là !! on vit là ! On a fait des gosses ici !! vous voulez qu’on aille où ?» wahou mon pote super tes arguments !! on s’en fout de où tu vas aller avec tes gosses pour jouer à la reconstruction de l’humanité !! et nous on va aller où ? Hein ? Et moi je vais où ?C’est ce que je te dirai quand tu viendras me voir dans le jardin de ta grand-mère, je te dirai oh mais ça fait 48heures que chuis là, je vais aller où moi maintenant ?! Super les zadistes ! Wahou les arguments !! et les paysans qui vous soutiennent, les voisins là, y’en a ils parlent, on voit très bien qu’ils en ont rien à foutre des clochards de la zad, ils font style de les soutenir car grâce à eux leur ferme sera pas démolie et basta. Sinon quand les zadistes ils ont le dos tourné, ces paysans ils font comme tous les autres, ils se disent entre eux : ils sont gentils ces jeunes mais qu’est-ce qu’ils puent !! une bonne douche ça leur ferait pas de mal !! il leur faut l’accès à l’eau à ces pauvres clodos volontaires !!
moi je connaissais un zadiste il était pété de thunes!! ahahah!! genre famille de notables de la ville!! ben le petit dernier il se met un masque le dimanche et il va caillasser les keufs!! et il croit faire la révolution ce gros connard!! mais commence par ta famille, merde!!! tue-les!!! vole leur pognon!!!! distribue-le aux pauvres de la ville!!! fais les choses dans l’ordre!!! après tu pourras aller te battre avec les flics si ça te fait plaisir, mais ne brûle pas les étapes!! commence par ta famille!!! parce qu’une fois que t’en auras marre de jouer à la guerre, ben tu vas rentrer chez toi et tu vas reprendre l’entreprise de papa, tu crois qu’on est pas au courant peut-être? tu fais chier!! et tu fais du tort à tout le monde!! les activistes de ton mouvement, les vrais de vrais , ceux qui sont plein de belles idées, ils doivent être dégoûtés des mecs comme toi non? juste des connards à qui ça suffit plus d’aller jouer au paintball, ils veulent la guerre pour de vrai! et dès qu’on leur donne un peu de vraie guerre, ils se mettent à chialer, ils prennent un avocat et ils portent plainte! putain!!! mais vous vous rendez compte qu’en 20 minutes toute la zad elle pourrait être rasée? vous vous prenez pour des résistants de la guerre, hein?! c’est ce qu’il dit le connard de philosophe de l’obs!! résistants??!! non mais merde!! on va les comparer à ceux qui ont fait la résistance maintenant?! les zadistes? c’est une farce ou quoi?? la résistance? oh mais tu crois que pendant la deuxième guerre mondiale, les mecs de la résistance ils fumaient de la weed toute la journée? qu’ils avaient des concerts gratuits de keny arkana le samedi soir? non mais sans déconner? tu crois qu’ils avaient le temps de s’amuser à faire de la philosophie de merde? chais pas moi faut leur demander!!! ils portaient plainte quand les allemands sont venus leur défoncer la gueule? ils ont pris un avocat avant d’aller au camp?! non mais ta gueule hein!! au lieu de dire n’importe quoi!! tu crois qu’ils avaient des sarouels peut-être, les résistants?! oh les zadistes!! vous coûtez cher!! putain mais ouais!!!! toute cette opération pour vous déloger tu crois que c’est gratuit? tu crois que c’est pris en charge par les assurances? c’est comme ça qu’on va dépenser le pognon?? pour payer des robocops en leur disant de faire attention à pas trop vous exploser la gueule? et après tu t’étonnes qu’on supprime des postes de profs?? ben ouais mais faut bien payer les robocops pour venir te démonter la tronche!!! tu captes !! ce qu’ils nous faut c’est des profs !! des bons !!! comme ça les gosses ils auront pas envie de s’engager dans l’armée pour devenir des robocops de merde !!!
non mais sérieux les zadistes ils ont tirés des fusées sur un hélicoptère de la gendarmerie ??!!?? putain les mecs vous avez vraiment fait ça ?? une fusée ?? mais vous avez pété les plombs ou quoi ?? vous avez quoi dans la tronche ?? déjà y’a un gars qui est arrivé avec cette idée, parmi vous y’en a un qui s’est ramené et qui a dit « je vais construire une fusée pour exploser un hélico!! comme dans GTA !! » et y’en a pas un qui lui a dis d’arrêter de dire des conneries ?! Non putain !! ils l’ont fait !! wahou !! des fusées !! bon les gars, à un moment vous vous êtes pas dit que peut-être ça aurait pu marcher votre connerie de fusée là ?? vous voulez vraiment devenir des tueurs de flics ??? vraiment ?? vous avez les épaules ?? vous savez ce que c’est un tueur de flic ? Copkiller ? Tu t’y crois ou quoi ?? tu sais ce que c’est de tuer des flics ?? tu connais le symbole ? C’est chaud !! tu le sais pas ?? ça craint !! t’es pas au courant ? C’est ça que tu veux être ? Un tueur de flic ?? ou alors t’es juste dépassé par les évènements ?? t’as juste voulu faire le malin devant les meufs à la zad avec ton histoire de fusée à la con ? Tu veux vraiment tuer des gens ? Des flics ? C’est ça ton projet de vie ? Tu te fous pas un peu de la gueule du monde ? Non je sais pas moi je demande hein !! parce que tu vois greenpeace ? Ou d’autres organisations du même genre? Tu sais que des fois ça arrive qu’ils mènent des actions violentes ? Ben tu sais quoi ? Ils réussissent ! Parce qu’ils sont organisés !! ils réfléchissent !! c’est pas des connards de hippie déchirés au LSD qui s’amusent à construire des fusées pour tirer sur les keufs !! tu vois la différence !? Ils font pas n’importe quoi, c’est tout ! Parce que la fusée là putain mais c’est n’importe quoi ?!! tu vois bien que c’est pas logique !! alors ok c’est triste la mort du mec sur la zad de y’a deux ou trois ans, mais franchement les gars vous trouvez pas que vous déconnez un peu quand même ? Alors maintenant y’a plein de gens qui ont bossé sur cette affaire de mort lors des affrontements à Sievens, ben écoute ! Plein de gens payés !! déjà plein de keufs !! et des juges !! avocats, procureurs, tous les emplois administratifs, personnel pénitentiaire !!! sans compter tout ce que ça engendre à coté, la presse, les voisins, chais pas moi !! tu vois la montagne de pognon !! toutes les enquêtes pour savoir si oui ou non le gendarme qui a balancé la grenade il avait le droit ou pas ?? le type de grenade ?? modèle de goupille ? Homologuée ? Autorisée ? Règlementaire ?? mort légal ou pas ? On fait quoi on râle ou pas ? Tu vois tout ce bordel !!! et les manifs !!! comme quoi c’est pas normal que le mec il soit mort !!? bon là tu vois je dis rien, ok y’a un mort, je déconne pas, je respecte, la famille tout ça, ok. Moi je pense aux militaires, c’est leur métier tu vois, l’armée, la guerre, c’est leur métier, donc quand y’en a un qui meurt à la guerre ben je vois pas trop le problème, ok c’est toujours triste pour les familles,mais bon c’est quand même son métier, il est payé pour. Le zadiste lui il est pas payé, c’est gratuit, c’est un don de soi, c’est beau de s’engager dans une cause comme ça, sans contrat, juste pour les idées. Il embrasse la cause du guérillero. Guérilla urbaine. Pavés dans la gueule. Mad max. je trouve ça beau. Bravo. La cause. Mourir pour la cause. C’est beau. Ah non ? Ah merde ! Je suis allé trop loin. On meurt pas. Ok on fait la guerre, guérilla urbaine, post-apocalypse de l’amour, mais on a pas le droit de mourir. Euh.. c’est la guerre ou pas ? C’est quoi cette connerie ? Et toi ?? toi !!?? toi tu balances une fusée sur un hélicoptère de la gendarmerie ? Non mais t’es sérieux ?? bon les gars je dis sûrement de la merde on est ok, je suis même pas d’accord avec mes propres idées, mais bon tous les gens que j’entends dire ce genre de propos c’est des gros connards, ceux qui ont les même propos que moi, donc là je me pose sérieusement des questions sur moi-même.. voilà ben parlez-moi, si vous êtes pas d’accord, moi j’attends qu’une chose depuis que je suis né, c’est qu’on m’ouvre les yeux et que j’arrête d’être un gros connard. Alors vous gênez pas. Expliquez-moi pourquoi, une fois que vous avez accepté le rapport de force, vous râlez quand y’a des morts. Moi les morts à la guerre ça me semble inévitable. Mais ici le rapport de force c’est n’importe quoi. Les keufs ils ont des ordres pour se refréner et pour pas trop vous exploser la gueule. Surtout pas vous tuer. Dès qu’ils vous balancent une grenade dans la gueule vous embauchez des avocats pour examiner la grenade et voir si ils avaient le droit ou pas. Et vous, vous tirez des missiles faits-maison sur un hélico. Le rapport de force c’est n’importe quoi. Je dis pas que vous avez tort dans vos combats, je dis que je comprends pas pourquoi vous invoquez les règles du jeu quand ça vous arrange. On refuse le système, on va dans les bois, on a pas le droit mais on s’en fout, moi je dis c’est cool ! Bravo les gars !! rien à foutre !! vous voulez pas des lois !!?? ben moi je vous trouve courageux ! Je soutiens en disant bravo !! c’est courageux de pas avoir peur de se faire tuer pour ses idées ! Moi je le ferai pas parce que j’ai pas envie de crever, mais je trouve que c’est courageux ? Quoi ? Pardon ? Ah vous voulez pas crever ?!? putain je comprends plus rien les gars !! la révolution ?? pancho villa il a engagé des avocats ? Quand ils sont venu pour l’assassiner tu crois qu’il leur a dit stop les gars, pouce, on arrête, ça joue pas ? Merde.

bon on est d’accord, j’en rajoute hein! j’ai dit que je supportais leur combat, non ?!! allez la zad! yes!! battez-vous pour mon futur pendant que je me mates un Black Mirror sur Netflix, bien au chaud comme un connard égoïste!! j’irai mettre un like sur la page de la ZAD4LIFE et je partagerai l’article d’un fils de pute de l’Express ou d’un connard du Point si y’a que ça pour vous faire plaisir!!!

Salut les copains

Salut les copains ça va? Bon je suis un peu patraque ces jours-ci mais je vais quand même balancer un clip parce que je pense à vous et que je suis super sympa. Et vous, vous pensez-à moi? Je vous manque un peu? Vous avez regardé mon dernier clip, celui qui s’appelle “Mange”? Comment ça non? Et vous l’avez pas partagé non plus??? Hein??? Mais bande d’enflures, vous croyez que c’est comme ça qu’on va partir sur des bonnes bases, vous et moi? Putain mais je fais tout ça pour vous, moi! Qu’est-ce tu crois? Qu’on me paye pour faire ça? Que c’est pour le plaisir? Que je bosse comme un barge pour LE PLAISIR!!?? tu me crois FOU c’est ça? Eh ben non!! Je fais ça pour qu’on m’aime, merde! Je fais ça pour les likes!!! Pour les partages!!! Je me tue à la tâche, je fais des nuits blanches à bosser mes clips, pour quelle finalité à ton avis? Pour l’art? Non pauvre naïf, la seule finalité de mes clips c’est YOUTUBE ET FACEBOOK! C’est là qu’ils sont, mes clips!! Et les concerts? Mais les concerts j’en fais jamais, et quand j’en fais je suis pas payé car JE RAMÈNE AUCUN PUBLIC! eh ouais mon pote quand je fais des concerts ça veut dire que c’est moi qui paye! Eh ouais j’ai payé l’essence pour venir qu’est-ce tu crois! J’ai même payé ma bière et mon sandwich! Tout ça pour quoi? Pour qu’une bande de tas de merdes défoncés à la pisse bon marché me disent que JE SUIS NUL à LA FIN DU CONCERT??? Comme le dernier concert en novembre, je te jure que c’est vrai, une meuf est venu à la fin du concert elle m’a dit “vous auriez pas du faire de rappel, l’avant-dernière chanson elle était bien mais vous auriez pas du revenir PARCE QUE VOUS AVEZ été NULS”!!! Mais espèce de connasse, t’es bien trop bourrée pour apprécier ma musique! Ma dernière chanson c’était la meilleure, la plus poétique, la plus sensible, celle à qui j’ai réservé la meilleure mélodie, la plus douce, je te la donne comme un cadeau et TOI ESPECE DE PUTE TU VIENS ME DIRE QUE JE SUIS NUL??!! Après elle m’a dit “Oh excuse-moi je suis un peu pétée je devrais pas dire ça”. Oh mais non tu fais bien! Continue! Ça me montre à quel point je suis une petite merde dans la vie, à écrire des chansons que je pense être bonnes, à dépenser mon temps et mon argent que j’ai pas à chercher partout mon public qui pourrait vraiment m’aimer passqueue chuis beau à l’intérieur, eh ben au lieu de ça je me retrouve à jouer dans des bars rock and roll de mes couilles où tout le monde est bourré et où qu’ils en ont rien à foutre de ma petite poésie minable!! Eh ouais j’aurais eu beaucoup plus de succès dans ces bars de clodos si j’avais joué de la guitare saturée en hurlant de la merde de toute mes forces!
Putain ça y est je divague. On en était à “Mange”, alors tu l’as écouté? T’as vu le clip? Tu l’as pas partagé hein, espèce d’enfoiré? Tu crois que le vois pas? Tu crois que Facebook me donne pas des statistiques pour me dire que tu l’as pas partagée? Tu trouves que c’est sympa de faire ça? Tu crois que ça me rend pas malheureux? Tu crois peut-être que je fais tout ça pour autre chose que POUR LA RECONNAISSANCE?? Tu crois pas que tout ce que je cherche C’EST QU’ON ME DISE QU’ON M’AIME?? Des likes, merde!! des pouces levés! des partages! LA RECONNAISSANCE!! Tu crois que je suis différents des autres artistes?? Eh ben non!! Tu veux que je fasse comme mon ennemi juré, tu veux que j’achète des likes, c’est ça? Que j’achète des vues sur Youtube? Quoi, tu crois que je le sais pas? Tu crois que je peux pas m’acheter des vues sur Youtube parce que je suis au RSA comme une pauvre merde? Tu crois que je peux pas aller sur RocketMediaServices moi aussi?? Y’en a plein, des sites comme ça!! 10 000 vues sur Youtube ça coûte que 34 euros! Eh ouais mon pote! Et depuis que j’ai arrêté de fumer ces clopes de merde j’ai plein de fric! Ouais mon gars je peux me les payer! 10 000 vues mon pote! Ça veut dire qu’après les gens ils vont arriver sur mon clip ils vont voir 10 026 vues ils vont se dire “ouah ça doit être super vu que 10 000 personnes l’ont vu, regardons-le aussi ça doit ETRE GENIAL!” Eh ouais mon pote c’est comme ça la musique aujourd’hui! Moi mon dernier clip y’a 170 vues, tu te rends compte de la merde que ça doit être!! trop la honte!! même pas la peine d’écouter c’est sûr que c’est nul!! En plus y’a des gros fils de pute qui me mettent des DISLIKES SUR YOUTUBE!!! JTE JURE!!! Quelle bande de cons, vous croyez que c’est la peine de le dire que vous m’aimez pas? Vous croyez que je le sais pas? VOUS CROYEZ QUE JE M’AIME MOI PEUT-ETRE??? Alors tu vois mes clips y’a même pas 200 vues et y’a des dislikes ça veut dire que même internet il sait que je suis une grosse merde! Alors que mon ennemi juré lui quand t’arrives sur ses clips tu vois qu’il y a plein de monde qui a vu son clip alors tu te dis que c’est mieux que l’autre petite merde de Quessada que y’a personne qui regarde ses clips de merde! Alors qu’en fait sa musique elle est aussi nulle que la mienne!! Ahahah!!! Et ouais mais attends les gens ils vont peut-être le voir que j’achète des vues si dans les commentaires y’a que mon voisin et ma cousine qui m’écrivent… et si j’ai pas de likes sur facebook les gens ils vont se dire que je triche… alors je vais sur easylikes.com et pour 16 euros je m’achète 500 likes sur Facebook !! Je peux même acheter des fans!! Si j’avais du fric je vous parlerais même pas, je me ferais jamais chier à faire des clips ou de la musique, je m’achèterais des likes tous les jours et je vous dirais à tous d’aller bien vous faire foutre!!!

Ohlala je suis complètement parti en vrille, pardon, je voulais juste vous dire que le clip de “Bagnole” arrive cette semaine et qu’en attendant vous pouvez toujours regarder le clip de “Mange”, celui de la semaine dernière. Merci pour votre attention, je vous souhaite une bonne journée, et n’oubliez pas de liker 😉 rha voilà ça y est j’ai mis un smiley avec un fdp qui fait un clin d’oeil putain je PEUX PAS M’EN EMPÊCHER C’EST PLUS FORT QUE MOI PUTAIN D’INTERNET DEZI<Zfg de FILS DE PFZ'”a3(&ù%****^^^^^^^^^^^^^$$$$$$$$$$$$qdmklvvvcv<f